#WANT


Champigny-sur-Marne

J'attends encore parfois

96


Je t'écrivais ici pour la dernière fois dans cet article, le 21 février 2016, il y a bientôt un an. Le temps passe, c'est incroyable. Je me fatigue à toujours répéter ça, mais en même temps c'est tellement vrai. Pourquoi ne t'ai-je plus parlé depuis ? Alors que j'y pense au moins une fois par jour. Le blog n'est-il plus mon repaire secret, parce qu'il est plus lu qu'avant ? Me suis-je inconsciemment retirée ce droit ? Ce partage qui me fait du bien ? Ou est-ce que je n'en avais tout simplement pas la force ? Mettre à nouveau des mots sur ces sentiments, que je ne comprends pas toujours. Mettre à nouveau des mots sur des ressentis qui passent tellement vite que je trouverais presque ridicule d'en parler, parce qu'entre temps c'est allé mieux. Mettre à nouveau des mots, devant tout le monde, et en même temps devant personne. Parce qu'ici j'ai l'impression de te retrouver, je te laisse à nouveau prendre de l'espace en moi,  je ne fuis pas, je ne te fuis plus.

L'envie d'écrire m'a frappé comme ça, d'un coup ce soir. Ça faisait longtemps. Je pense que le fait d'avoir relu mon fameux article il y a quelques jours, ça m'a chamboulé. Ça, et les fêtes aussi. Depuis cet article, certaines choses ont changé, d'autres sont restées. Tu me manques, inlassablement, évidemment. Mais le temps a changé quelque chose. C'est comme si je m'étais presque faite à l'idée que, pour l'instant, je ne pouvais pas te voir. Qu'on m'avait retiré ce droit. Qu'il était impossible qu'on se croise, que tu m'appelles. Alors je fais ma vie, en attendant. Mais j'ai toujours cette terrible impression que tu finiras bien par revenir, à un moment donné. Et pourtant, j'ai compris, aussi. J'ai compris où tu étais. Je ne l'accepte pas, mais je le sais. Paradoxal. Incompréhensible.

Je suis venue "te voir" le jour de mon anniversaire. Je t'ai déposé un souvenir de Lourdes que j'avais pris spécialement pour venir te le déposer il y a quelques temps, tu l'aurais adoré; te connaissant tu aurais même pleuré en me serrant fort dans tes bras. J'ai tellement rassemblé mes forces, si tu savais, Gianni m'a aussi prêté un peu des siennes, et le 29 octobre, jour de mes 25 ans, avant de retrouver maman et Mathilde, je suis venue. Est-ce que tu m'en veux de ne jamais venir d'ailleurs ? Pourquoi je ne supporte pas cet endroit ? Pourquoi ça ne m'apaise pas, moi ? Est-ce vraiment là que tu te trouves ? Entourée de tous ces inconnus, de toute cette tristesse, cette morosité, ce marbre, ce froid... Ce jour-là, le cimetière était fleuri, je n'avais jamais vu ça. Sûrement la période. Je l'ai presque trouvé beau, ça m'a fait doublement pleurer. Je n'ai pas pu t'apporter de fleurs, ça aussi ça m'a fait pleurer.

J'avance dans ma vie, j'ai des projets comme les grands, je grandis, et toi t'es pas là. Plus là. Je m'y fais toujours pas. Et je sais que je ne serai plus jamais la même, je le sais. Je le répète, tout le temps, dés que je t'écris, dés que je pense à toi. Comme si ça allait changer quelque chose. Et pourtant, malgré toute cette tristesse que je garde blottie très profondément quelque part, je ressens aussi une furieuse envie de vivre. De motiver les gens autour de moi. De leur prouver qu'il y a plein de belles choses à vivre. Je ne me comprends pas. C'est possible de renfermer deux états d'esprit aussi opposés ? C'est normal... ? 

Pour les fêtes, nous avons tous fait un effort incroyable tu sais. Voir maman triste m'anéantit, parfois je commence à me mettre à sa place et j'arrête aussitôt. Je n'en ai pas la force, ça me rend bien trop triste, c'est trop douloureux. Alors je me remets à ma place, et j'essaye de tout faire, tout ce que je peux, pour l'apaiser un peu. Et tu sais quoi ? Pour la première fois depuis longtemps, cette année maman a fêté Noël, pour de vrai. Incroyable hein ? Même quand tu étais encore là, elle n'en avait déjà plus envie. Et ça nous a, à tous, fait un bien immense. Nous avons passé un Noël merveilleux, même si tu nous as cruellement manqué. Nous avons fait une immense surprise à maman pour votre anniversaire aussi, et elle n'a fait que rire tout au long de la soirée. Je n'avais pas vu ça depuis longtemps. J'imagine que tu dois être contente de voir ça, si tu le vois... Je me suis aussi laissée aller à la tristesse après les fêtes, une tristesse immense a pris place, mais je vais mieux.

Je ne sais pas vraiment où je veux en venir, quelle conclusion donner à ce texte. Dire que ça va mieux ? Dire que ça ne va pas ? Tout dépend tellement des jours. Comme pour un marathon qui reprendrait dés l'arrivée, j'ai l'impression de tenir, de fatiguer au bout d'un moment, fatiguée de tout garder enfoui. Alors, à l'arrivée, je craque. Je refuse de reprendre la course bien souvent, je veux tout abandonner. Pendant quelques minutes, quelques heures, une journée, peut-être plusieurs. Et puis je renfile mes pompes, je retourne sur la piste, et je reprends. Pendant la course je m'accorde des moments de joie, de bonheur, de partage, jusqu'à la prochaine arrivée. Et on recommence. Peut-être qu'à force, l'arrivée sera de plus en plus éloignée ? Moins douloureuse ?

Je me suis sûrement endurcie, je repense à tous ces gens qui m'ont répondu ici, ou ailleurs, qui m'ont écrit, et qui m'ont répété que "le temps ferait les choses". J'imagine qu'il apaise, dans un sens. Rien à voir mais j'ai toujours envie de te dédier un roman, il faudrait que je m'y mette. Je note plein d'idées dans tous les sens, et je me dis que ce serait tellement bien. 
Et puis, pardonne-moi, s'il te plait, si je ne viens pas te voir "là-bas", mais je préfère te retrouver ailleurs. Quand je regarde le ciel, la nuit, et même le jour. Je m'y perds parfois plusieurs minutes même si les gens pressés me dévisagent parce que j'ai la tête levée. Quand je regarde un film qui me touche. Quand j'écoute certaines musiques. Quand je lis. Quand j'emploie certaines expressions. Quand je regarde maman. Quand je m'accorde certains retours en arrière. Quand je me réveille. Quand je vais courir et que je laisse mon esprit se libérer. Quand j'écris. Quand je regarde mes tatouages. Quand je rigole même. Quand je ne fais rien aussi. Je te retrouve partout à la fois, mais pas là-bas. Je m'en veux, mais ça me fait trop de mal, j'en ressors chaque fois un peu plus fissurée, un peu plus anéantie. Pardonne-moi.

J'attends encore parfois. Que tu reviennes. Ou que la douleur et la colère s'évaporent. Et dans cette attente, contrairement à une certaine période, j'ai décidé de vivre. Pleinement, quand j'en ai la force. Même dans la tristesse. Même quand j'ai envie de disparaitre un peu, de m'évaporer pendant un certain temps, de revenir quand ça ira mieux. Ça ne fonctionne pas comme ça, et je me dis que je louperais tellement de choses. Ça avant, j'étais incapable de me le dire. C'est bon signe j'imagine. Tu me manques, j'ai encore souvent envie de le crier et de l'écrire partout, j'espère que tu le sais. Je crois que j'ai fini d'écrire, et ça m'a fait du bien. Je finissais mon article en espérant que je viendrais te réécrire "forte, et prête à attaquer le restant de mes jours avec ce vide, ce poids, et toi dans mon coeur pour m'aider à le porter". Je crois qu'on avance. Et merci à mes proches, mes amis, et mes lecteurs, qui, sans le savoir, simplement en étant là, m'aident énormément.

Ps : le tatouage que j'avais fait pour toi a fleuri sur tout mon avant-bras. Ne serait-ce pas un signe, un rappel, que je me serais envoyé pour les jours un peu moins ensoleillés ?

Inlassablement,
Julie.

96 commentaires

  1. Ce que tu écris est vraiment joli, je suis sûre qu'elle te lit de là où elle se trouve... ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, je suis touchée que tu trouves le texte joli, j'ai eu l'impression d'écrire n'importe quoi à un moment et puis je me suis dit "tant pis"..

      Supprimer
  2. Ton texte m'a extrêmement touché, on a tous un vide laissé par quelqu'un qui nous affecte plus ou moins... Il faut se remémorer les bons souvenirs même si ça paraît loin ou trop peu.
    Garde la foi, vous vous retrouverez <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me met les larmes aux yeux.. ♡

      Supprimer
  3. Ton texte est très touchant, garde en tête les bons souvenirs. Je suis certaine qu'elle vieille sur toi de la ou elle est et qu'elle est très fière de toi. Gros bisous et reste forte ��

    RépondreSupprimer
  4. Je suis juste au bord des larmes, ton texte est touchant et tu communiques parfaitement ton amour pour cette personne et tes sentiments face à sa "disparition", j'avoue ne jamais avoir connu cette situation et je la redoute à un point énorme. Mais ce que je retiens de par ta force, de par l'amour, la joie de vivre, la motivation dont tu fais preuve au quotidien sur Snapchat, de ton texte, c'est que tu es une personne exceptionnellement fort et juste exceptionnelle d'ailleurs. Je suis vraiment complètement ravie d'être tombée sur je ne sais plus quoi qui m'a fait commencer à te suivre sur Snap, qui m'a fait venir sur ton blig, et qui m'a fait découvrir une personne que j'apprécie énormément sans même te connaître, sans même connaître ton visage. J'avoue qu'au début, j'ai fait comme la plumart des gens je pense et j'ai cherché sur internet ton visage, je voulais voir à quoi ressembler la personne que j'écoute et que je trouve tellement fantastique, mais au moment où j'ai compris pourquoi tu faisais ça, je n'ai plus eu envie de voir ton visage (que je connaissais du coup) je voulais juste te suivre au quotidien et voir ton évolution. Je te suis depuis un petit bout de temps maintenant et je peux dire que tu as tout d'une bonne personne, et la personne à laquelle tu t'adresses dans ce long texte d'où ressort quand même une souffrance, peut juste être la plus fière au monde d'avoir connu une personne comme toi. Tu es (oui je vais le répéter encore aha) quelqu'un extraordinaire et je ne me lasserais jamais de te suivre, on a tous des moments de blues et tout ce que tu dis vivre est parfaitement normale, tu es une influenceuse, mais tu n'es pas une "blogueuse clichée", tu vis tout à ta sauce et c'est ça qui te rends si unique. Bravo, oui bravo pour ton parcours, tes textes, tes looks, merci, merci pour ta joie, (tes porridges aussi aha quel délice) tes magnifiques paires et juste merci de nous partager tout ça. Je me sens honorée d'avoir pu lire ça, cela reflète une partie plus personnelle de toi et j'ai l'impression de mieux te connaître du coup. Gros bisous ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire m'a touché la première fois que je l'ai lu, il me touche encore plus maintenant, je ne sais pas pourquoi. Merci, à l'infini, tes mots résonnent énormément en moi, ça me touche.. Merci ! ♡

      Supprimer
  5. Quel joli texte, ça m'a énormément touché, merci pour tout ce que tu nous apporte au quotidien, on sera toujours là pour toi, même si je pense que tu le sais déjà.

    RépondreSupprimer
  6. Forcément les larmes me sont montées aux yeux en lisant ton article ... Cette sensation de vide laissée par quelqu'un, je pense que nous la connaissons malheureusement tous ... Sois forte, elle est fière de toi de là où elle te regarde !

    RépondreSupprimer
  7. Ton texte est tellement touchant. J'en ai les larmes aux yeux. Tu as une telle force Julie, je t'admire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression d'être la plus faible du monde, sans trop savoir pourquoi, pourtant..

      Supprimer
  8. Ton article m'a arraché quelques larmes tant c'est beau et tant je m'y retrouve... J'ai perdu ma grand-mère l'année dernière et comme toi il y a des jours où ça va, où j'ai juste envie de vivre pour prouver qu'on peut surmonter cette douleur infinie, mais il y aussi des jours où la tristesse reprend le dessus.
    Il faut se dire qu'elles vivent en nous et que c'est la force du souvenir qui les gardent en nous, alors continue à t'en souvenir avec d'aussi beaux souvenirs et à y mettre d'aussi beaux mots Julie ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de tout cœur avec toi.. Tu as raison ♡

      Supprimer
  9. Je ne sais pas quoi dire... Ton texte est merveilleux. Tu as des mots tellement beaux pour retranscrire ce que tu ressens. Ce texte est d'une délicatesse incroyable, j'en suis bouleversée... Certe on ne peut pas faire le deuil d'une personne si chère à nos yeux, on apprend juste à moins y penser. On pense plus aux souvenirs et aux moements incroyables qu'on a pu passer avec cette personne.

    Merci à toi pour ce texte pleins d'émotions. Soi certaine d'une chose, elle est fière de toi j'en suis sûre ♡

    RépondreSupprimer
  10. Ton texte est très bien écrit Julie, et je me retrouve forcément là dedans. Depuis la mort de mon frère je ne suis jamais retournée "là-bas", et cela fait 3 ans. Déjà parce que c'est a 2h de route, mais surtout car je sais qu'il n'est pas là-bas. Tu n'a pas à t'en vouloir pour ça, comme tu dis cet endroit ne représente pas du tout nos proches disparus... Garde ta force, elle n'en sera que plus heureuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me sens moins seule dans cette impossibilité de pouvoir y aller. Merci ! ♡

      Supprimer
  11. Salut Julie,
    C'est un article vraiment émouvant. Comme dirait Dumbledore, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres, il suffit de se souvenir d'allumer la lumière! J'espère que dans les jours un peu "moins", tu penseras à tout l'amour et la bonne humeur que tu nous transmets! C'est difficile de te le rendre, mais tu sais que tu peux compter sur des tas de personnes pour te remonter le moral, bien que ce ne soit qu'une petite compensation. Courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette citation est si jolie, merci de me le rappeler. Merci surtout ! ♡

      Supprimer
  12. Je pense que je vais me répéter, encore et toujours, mais tu me touches. Chaque article que tu rédiges sur ce sujet me touche, me fait frissonner, m'émeut et m'arrache quelques sanglots... Je te l'ai déjà dit, mais je me retrouve dans tes mots, pas tous, forcément, mais dans l'ensemble, j'ai l'impression que tu exprimes bien mieux que moi ce que je ressens.

    Le temps apaise, permet "d'oublier", ou tout du moins, de moins y penser. Mais voilà, il y a des jours avec, et des jours sans, et je crois que jamais ça ne cessera totalement. La peine sera toujours présente, la douleur aussi, mais elles seront tellement insignifiantes comparées au reste : La joie de pouvoir se remémorer de belles choses (ça n'est pas évident, mais tu verras, ça va venir, petit à petit), le bonheur de pouvoir parler de la personne avec le sourire, toujours avec ce petit pincement au cœur, mais plus ces sanglots qui nous coupent la voix au bout de quelques mots...

    En tout cas, sache que même si Elle n'est plus là, physiquement, elle sera toujours partout autour de toi. C'est difficile, c'est dur, ça fait mal, mais c'est surmontable.

    Comme d'habitude, je divague et je ne formule sans doute pas très bien mes phrases (désolée ahah !), mais j'espère que tu comprends ce que j'essaie de dire (même si ça n'est pas évident vu comme ça doit être brouillon !). Surtout Julie, continue d'écrire. Si ça te fait du bien, écris, écris, et ne t'arrête pas.


    Je t'embrasse très fort, et je t'envoie toute une boule d'amour, de bonne humeur et de jolies pensées (accio sourire ! - dis-moi que ça a marché ? Je ne suis pas Potterhead, alors j'ai un peu peur que ma baguette fasse des siennes...) (◡‿◡✿)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te remercierai jamais assez pour tous les mots que tu m'adresses ici, mais vraiment. Et merci pour ce commentaire, ça fait du bien de te lire.. ♡

      Supprimer
  13. Ton texte m'a énormément touché et je m'y retrouve aussi (tout comme l'autre que tu avais écrit). Il y a bientôt 1 an, j'ai vécu le plus gros traumatisme de ma vie, mon beau-père à décider de partir pour des raisons que je vais ignorer toute ma vie. Je ne suis pas encore retourner "là-bas" comme tu dis si bien... j'espère qu'il ne m'en veut pas non plus. C'est très dur à vivre mais j'avais envie de te dire que tu n'est pas seule dans ce dur combat. Il n'y a que le temps pour nous apaiser... Tes écrits m'aident, tu met des mots sur ce que je n'arrive pas à dire. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savoir qu'on n'est pas seules a quelque chose de réconfortant même si c'est tout de même triste de lire d'autres personnes qui vivent ça.. Merci à toi surtout ♡

      Supprimer
  14. Je suis extrêmement touchée par ton texte.. j'ai aussi perdu des proches, et il est évident qu'on ne s'en remet jamais vraiment..
    Mais il faut garder le meilleur de ces gens pour honorer leur mémoire et garder espoir qu'un jour.. on les retrouvera ��

    RépondreSupprimer
  15. Tellement touchée par ton texte, ton magnifique texte. Chaque histoire est différente, mais j'avoue que je me reconnais dans tes mots. Cette personne est également présente à chaque instant... "j'entends ta voix dans tous les bruits du monde". Même si je ne vais pas non plus dans cet endroit. Je n'arrive même pas à le nommer... mais ils sont là, ils nous regardent de leurs étoiles et ils sont fiers, plus que fiers d'entendre nos rires.
    Plein de bisous ma belle Julie. ❤❤❤

    RépondreSupprimer
  16. Ton texte m'a beaucoul touché, je ne pensais pas qu'il m'affecterais autant, je n'ai jamais vécu la perte d'un proche ( enfin si mais je n'etais pas tres proche de cette personne malheureusement ) Et je redoute énormement le jour où cela m'arrivera mais graçe à tes si jolis mots je sais que je devrais forte et qu'il faudra vivre avec, en tout cas merci, merci pour ces petits fous rires et la bonne humeur que tu m'apporte tous les jours !♡
    Gros bisous d'une jeune fille t'admirant un peu beaucoup

    ps : big up " ssussu" a Quimper ! Ta story m'a bien fait rire ! Sorry pour les pititeuh fauteuh il est minuit passé, la fatigue se fait ressentir

    RépondreSupprimer
  17. Julie, tu as des mots tellement justes. À chaque texte triste, certaines choses me parlent, ton texte "Tu me manque" et "une fille sans papa" et celui là me touchent beaucoup. J'ai perdu quelqu'un cet été et la douleur est permanente. Je vais en cours et voir les camarades de classe me changent les idées. Il faut avancer évidemment et la période des fêtes est compliquées car il manque une personne chère à nos coeurs. Le sentiment profond de manque et de tristesse que tu ressens, que tu exprimes si bien je la comprends. Je sais ce que c'est. Plus le temps passe plus on arrive à en parler mais l'émotion est là. Le temps fait son travail mais la vie reprend son cours. Donc garde les moments positifs que tu as eu avec la personne perdue. Sincèrement Julie, reste comme tu es et tu as tout mon soutien, merci pour tes mots ♡ ♡ Alice

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  19. Tellement beau, on voit que ca viens du plus profond de toi. Personne ne pourra jamais la remplacer, ca c'est sûr! Mais rend la heureuse en étant heureuse. ❤

    RépondreSupprimer
  20. Tu m'émeut toujours. Je pense bien à toi et à tous ceux qui sont arrachés aux gens qu'ils aiment. Ton texte est magnifique... J'espère que tu écriras ce livre un jour. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  21. J'ai pas de mots, je me retrouve exactement dans cette situation.. J'essaie de ne pas y penser, mais ton texte m'a tellement touché, j'avoue qu'il m'arrache quelques larmes.

    Je me dis qu'il faut continuer de vivre pour eux également..
    Bisous Julie ♥︎

    RépondreSupprimer
  22. Un très bel article qui m'a énormément touché. C'est dingue je me reconnais dans chacune de tes phrases, je vis exactement la même chose que toi ayant perdu ma maman il y a quelques mois ...
    Restons la tête haute et avançons dans nos projets pour les rendre fières. Merci pour cet écrit tu as réussi à mettre des mots sur des sentiments que je n'ai jamais su expliquer. Continue d'être ce que tu es. Courage. ��

    RépondreSupprimer
  23. Mon dieu, ce texte est si émouvant.. il déborde d'amour, j'en ai la gorge nouée et c'est difficile de ne pas verser quelques larmes tant on ressent avec intensité chaque sentiment que tu as mis en l'écrivant... Tu es une personne magnifique, et tu es courageuse par dessous tout. C'est impossible qu'elle ne soit pas fière de toi !
    Courage Julie, continues de vivre pleinement chaque jour ; que ce soit des joies ou des peines, tu pourras toujours les partager avec tes proches (et nous).
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  24. Hello Julie! Je ne sais même pas par où commencer tellement tu m'as ému et touché. Tu dis dans tes snap que tu ne sais pas pourquoi tu as écrit cet article mais que tu en avais envie. Et bien moi j'ai envie de te dire merci. Merci pour cet article qui est tellement touchant. Qui emploie des mots trop justes. Merci d'avoir réussi à mettre des mots sur mes sentiments.
    Je ne me suis pas seulement identifiée a ton article, je me suis reconnue dans chaque mot. Et j'admire la force et le courage que tu as eu parce que je suis incapable de mettre des mots sur tout ca alors merci. Du plus profond de mon cœur.
    Tes mots ont résonné en moi et m'ont arraché des larmes. J'ai perdu ma grand mère le jour de mes 21 ans et je dois dire que je n'arrive toujours pas à y faire face. Il y a des jours avec et des jours sans comme tu le dis si bien.
    Je m'en voulais tellement de ne pas allée la voir "la bas". Et au final, la culpabilité s'en est allée pendant quelques instants parce que tu as raison, au final ils nous accompagnent et sont partout.

    Tellement difficile de parler de deuil. J'ai toujours l'impression que les gens ne comprendront pas. Et pourtant je me suis tellement reconnue dans chaque mot si joliment choisi. C'est une belle lettre ouverte. Et je suis admirative de la force que tu as eu. Tout le monde ne l'aurait pas. Moi la première.

    On ne se rend jamais compte de la souffrance des gens. Mais, on peut avoir vécu plus ou moins la même chose. De voir un parent déchiré est sans doute un des pires sentiments. Alors beaucoup de courage à ta petite maman trop mignonne avec ses AirMax (oui elle me fait beaucoup rire sur snap haha), bon courage à ta famille, et surtout beaucoup d'amour. Je suis sûre qu'ils veillent sur nous. C'est du moins ce que je m'efforce de croire pour continuer, parce que 2017 nous réserve pleins de belles choses.
    Je t'embrasse
    Marine

    RépondreSupprimer
  25. Waouh… j'ai du mal à m'arrêter de pleurer en lisant ton texte. Tu as réussi à mettre des mots sur des choses que ressente beaucoup de personnes je pense, en tout cas c’est vrai pour moi. La perte d’un être cher est difficile et chacun trouve du réconfort comme il le peut. Les proches, les amis et la vie font que l’on doit avancer, mais ces personnes restent à nos côtés malgré tout. Pour moi aussi cet endroit triste et froid est impossible à approcher. Je ne peux pas m’y résoudre, pour moi elle est partout et surtout pas la bas, elle est chez elle quand je passe devant sa maison, elle est avec nous quand son horloge sonne dans la cuisine de mes parent et elle est avec moi quand je manque parfois de force et de courage… Merci Julie pour ce texte, ça fait du bien parfois de se poser, de repenser à eux, de s’accorder le droit de craquer et de repartir sur la piste.
    Barbara.

    RépondreSupprimer
  26. J'ai perdu mon papa il y a 1 an et demi, il avait tu 57 ans. 8 mois de maladie. Les gens nous disent ca ira mieux avec le temps. Alors oui on va mieux mais on y pense tout les jours. Des trucs completements anodins me font penser à lui, quand je joue au solitaire sur mon telephone parce qu il adorait ca, quand j'entends une chanson qu il aurait aimé, quand je vois un modele de voiture qu il a eut... je suis comme toi je ne vais pas le voir la ou il est. En 1 an et demi je n'y suis allée que le jour de la ceremonie. On me le reproche d'ailleurs. Mais pas besoin de le voir la bas, je prefere le voir la ou j'en ai envie, la oj il me fera sourir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as entièrement raison.. ♡
      Je suis de tout cœur avec toi..

      Supprimer
  27. Ton texte m'a profondément émue, les larmes sont montées sans que je puisse les contrôler. Nous ressentons tous un jour ou l'autre ce manque d'un être qui nous était cher. Il faut penser à tous ces moments partager, ces rires, ces joies. Ils nous protègent de là-haut & veille sur nous. Essayons de les rendre fières un peu plus chaque jour ❤️

    RépondreSupprimer
  28. Ton article est très beau, je m'y suis retrouvée dedans à tel point que j'ai pas pu finir de le lire sans verser des larmes

    RépondreSupprimer
  29. Ce texte est vraiment très beau.. Je m'y suis retrouvée (moi aussi j'écris à une personne que j'ai perdu) et les larmes m'ont coulées. Des jours c'est plus dur que d'autres, mais au bout d'un moment on va mieux je crois. J'ai surtout peur d'oublier alors j'écrivais. Je ne savais pas si ça avait beaucoup de sens mais en lisant ton texte je me suis dis que oui et puis aussi que j'en avais besoin. J'aimerai pouvoir t'aider comme tu m'aides.
    Merci ♡

    RépondreSupprimer
  30. Ton texte est très beau et touchant, je te souhaite d'avoir de plus en plus de courage et de force pour continuer à traverser la vie avec ce manque. Merci pour tout ce que tu m'as fait ressentir dans ce texte, bisous à toi ♡

    RépondreSupprimer
  31. Mon hypersensibilité m'a fait versé des larmes à la fin de ton premier paragraphe.. je ne sais pas encore ce que cela fait de perdre quelqu'un d'aussi proche mais si on me demandait ma plus grande peur dans ma vie ce serait la mort, la mort d'un être proche. Et ceux la je les comptes sur les doigts de ma main mes parents ma soeur ma tata ( qui n'est pas ma vrai tata de sang mais ma tata de coeur ma deuxième maman même) et ma mamie. Plus que tous les autres ces personnes compte comme ce n'est pas permis dans mon coeur dans ma vie.
    Et lire ton texte m'a fait me rendre compte qu'en effet finalement j'ai le meme sensation que toi lors que je pense à ma mamie. Elle n'est pas morte mais sa maladie d'alzheimer la quand meme emporté, elle l'a fait partir elle et a laissé place à une autre personne qui nous reconnait encore mais qui n'est plus elle, plus ma mamie plus celle avec qui mon cousin ma cousine et moi avons passer notre vie chaque semaine depuis notre naissance. Et chaque jours je pense à elle qui n'est pas sur paris comme moi mais à coté de ma ville natale. En espérant qu'elle va bien se sens bien et à encore certains souvenir de moi d'avant.
    Je sais pas pourquoi mais te suivre m'aide au quotidien je me reconnait tellement à travers toi que ça soit tes passions tes passes temps les mêmes centres d'intérêt tout ! Alors te suivre quotidiennement sur snapchat me montre que lorsque j'ai des coups de moue cela ne sert a rien et qu'il faut juste continuer de l'avant.
    Merci pour ce que tu fais, pour ce que tu partage, merci d'être toi !
    Sur ceux je m'en vais essuyer mes larmes.

    RépondreSupprimer
  32. Wouaw, je ne sais pas quoi dire tellement que je suis émue. Ton texte m'a mis les larmes aux yeux, il m'a fait remémorer certains moments de ma vie et surtout une personne. Mon grand-père nous a quitté il y a maintenant 5ans à cause d'une foutue maladie. Personnellement je me suis rendue compte que le temps n'arrange pas les choses, il nous fait juste vivre avec ce manque. Ce manque devient des fois si intensif. Il me fait faire des bêtises, que je regrette après. Mais c'est trop tard.
    Julie je suis sure que cette personne est fière de toi. Et si elle est là-haut et qu'elle te regarde, ton texte l'aura sûrement émue. Prend soin de toi et soin forte.
    Merci pour tout ce que tu nous apportes

    RépondreSupprimer
  33. J'ai juste envie de t'envoyer des tonnes d'amour et de te serrer dans mes bras <3

    RépondreSupprimer
  34. Coucou,
    Waoo, en temps normale je n'arrive pas à avoir les larmes aux yeux sur un texte, mais la ton texte m'a touché, j'en ai eu les larmes aux yeux !! Bravo pour la force et le courage que tu as !! Courage Julie :)
    Julie

    RépondreSupprimer
  35. Écouter Amber Run ~ 5AM pendant la lecture de ton texte c'était vraiment beau et émouvant. Elle est fière de toi sois en sûre. De tout mon amour ��

    RépondreSupprimer
  36. Il est tellement touchant ton texte Julie.. Je ne sais pas vraiment quoi te dire d'autre, à part que je t'envoie plein plein d'amour, et que tu peux être fière de ce que tu es et de ce que tu transmets à travers tes articles et ton sourire qui est, malgré ce qu'il cache derrière, une belle récompense de vie ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire est vraiment très très beau.. Merci Sara ! ♡

      Supprimer
  37. Un texte vraiment touchant, inspirant et pure. Ça doit te faire du bien de pouvoir tout déballer dans un article. Car malgré la tristesse qui s'ecoule dans ton article, on voit un véritable désir de surpasser tout ça et de donner le meilleur de toi meme ! ♥️

    RépondreSupprimer
  38. Ton texte est vraiment très touchant je comprends ta douleur j'ai vécu la même y'a maintenant 4 ans. Je vais beaucoup depuis oui, je fais comme toi je regarde souvent le ciel en me disant qu'ils sont toujours avec moi dans mon cœur, et qu'ils sont devenus chacun d'eux une nouvelle étoile. Cette personne veillera toujours sur toi quoi qu'il arrive. On doit avancé dans la vie sans les oublier pour autant. Tu as tout notre soutient on t'aime fort♥️
    -M.

    RépondreSupprimer
  39. Sur ce sujet là tout particulièrement tu me tireras toujours les larmes, et encore plus depuis qu'un être cher m'a quitté également. D'ailleurs ça va bientôt faire un an... et des tas de choses ont changées dans ma vie durant cette année et j'en veux à la Terre entière de ne pas me laisser lui montrer tout ça. Pourquoi ? Pourquoi est-elle partie juste avant tout ça ? Est-ce que tous ces changements sont liés à son départ ? Est-ce elle, de là haut, qui crée tout ça pour moi ?
    J'ai du mal vraiment, et tout comme toi j'y pense toujours, constamment mais je refuse de m'y laisser trop longtemps aller car j'ai l'impression que jamais plus je ne m'arrêterais de pleurer.
    Je suis heureuse de voir que tu as avancé, ça me donne de l'espoir. Merci d'être là et d'écrire tout ce que je ressens d'une si jolie manière ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardonne-moi pour les larmes, j'imagine qu'on se comprend donc terriblement bien..
      Je crois que c'est ça, il ne faut pas trop stagner dans tous ces questionnements sans réponse, ressortir la tête de l'eau est ensuite si compliqué.. Accordons-nous aussi ce droit de craquer, de pleurer, d'abandonner un peu parfois, et de revenir encore plus fortes.
      Merci à toi pour ton commentaire, du fond du cœur. ♡

      Supprimer
  40. En trois mots:
    Profond touchant et brillant ✨

    RépondreSupprimer
  41. Je n'ai pas eu la force de lire ton article en entier...j'en ai vraiment le coeur brisé, les larmes dans mon coeur coulent à flot, j'ai presque peur qu'elles montent aux yeux...

    RépondreSupprimer
  42. Merci Julie <3 Merci pour ce magnifique texte, je pense que l'on peut tous se reconnaître dans certaines phrases ou mots que tu as pu écrire. Merci de crever l'abcès, de parler du deuil à ta manière et de rendre cela plus libre.

    Demain, ça fera 8 ans que ma maman est partie... Je ne suis pas de ces personnes qui te diront qu'avec le temps la peine et la douleur s'estompe, je peux le voir au fil du temps, j'en souffre toujours autant. Mais il faut continuer à vivre, pour sa famille, ses amis et pour soi. Depuis la mort de ma maman, j'ai perdu mes deux grands pères, ma grand mère, mes deux grandes tantes, et le copain de ma mamie. Ces fêtes de Noël ont été particulièrement difficile pour moi, il manquait 3 personnes à notre table de fêtes, ce moment que j'affectionne tellement en temps normal fût vraiment difficile.

    Comme tu le dis si bien dans ton texte, "J'attends encore parfois. Que tu reviennes." j'attends la même chose, que quand je rentre chez moi elle soi là, que je la croise dans la rue, ou même qu'elle vienne sonner à ma porte.

    Continues comme tu es, et je te souhaite tous pleins de courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose imaginer ta peine, ce doit être encore plus particulier.. Moi c'était ma seconde maman, et ça me fait déjà tout ça..

      Je ne saurais te remercier de me remercier justement, de crever l'abcès, d'en parler. Tu sais sur le coup je le fais sans réfléchir, j'agis par instinct, par besoin. Puis ensuite, j'ai un peu peur, de trop en dire, d'être jugée (plus par mes semblables du métier que par vous qui me lisez); et puis je me dis tant pis, ça m'a fait du bien.
      Et parfois je t'avoue que j'en ai marre, qu'on fasse semblant, qu'on se voile la face, faire comme si ça n'existait pas, comme s'il ne fallait surtout pas en parler sur un blog parce qu'il n'est là que pour divertir et faire sourire. Pourquoi ? Et lire ton mot, ça me rassure énormément, je me dis que je fais bien, voilà. ♡

      Les fêtes, cette période si particulière et douloureuse quand on a vécu une perte, pire, plusieurs.. Avec le temps, peut-être que ça ira mieux ? J'y crois !

      Je t'envoie de l'amour, du courage, et je pense à toi. ♡

      Supprimer
  43. Mon commentaire passera surement inaperçu parmi tout les autres mais ce n'est pas grave! Tu sais Julie ton texte est extrêmement touchant au point que j'en ai eu les larmes aux yeux... Le temps va passer mais la douleur malheureusement ne partira pas tu apprendra juste à vivre avec, à vivre sans cette personne. De là où elle se trouve elle ne peux n'être que fière et toi et de ce que tu accompli quotidiennement, tu es toujours investi dans tes projets et surtout tu aime plus que tout ce que tu fais! Tu aime nous faire découvrir toutes ces petites choses et nous on aime être là pour découvrir un peu plus de toi chaque jour! Tu es une personne très courageuse et tu me donne envie de me battre et de ne pas baisser les bras face a ce qui se passe autour de nous dans ce monde et a garder la force de vivre malgré la perte des personnes qu'on aime et qui sont parti trop vite là-haut... Je suis comme toi je n'arrive à aller "là-bas" parce que pour moi c'est une manière de me rendre compte qu'il est vraiment parti... Je sais que c'est le cas mais je garde en moi cette lueur d'espoir qu'il revienne et que tout redevienne comme avant.
    En tout cas Julie ce que je voulais te dire en répondant à ton article c'est que tu es une femme qui m'impressionne par ta force et ton caractère et surtout ne change pas et je te souhaite tout le bonheur du monde! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que non, je lis chacun de mes commentaires, promis ! Et surtout sous un article comme celui-ci, vos retours sont très importants à mes yeux je crois.
      Merci d'avoir pris le temps de m'écrire tout cela, ça fait du bien, vraiment.. :)
      Je te souhaite également tout le bonheur du monde, vraiment ! ♡

      Supprimer
  44. Ton texte est beau, et tellement plein de vérité ...
    Il y a quelques mois, j'ai perdu un ami. Et je veille sur sa copine laissée derrière lui comme je peux. Nous sommes tous autour d'elle, à guetter le moindre signe de souci sur son visage.
    Elle me dit que mes mots la soulage parfois. Mais en ce moment, ces mots me manquent.
    Je suis allée le voir le 1er janvier pour la nouvelle année, nous y sommes tous allé. Son nom n'a pas encore été gravé, je ne le ressent pas là bas comme je le ressent ailleurs, dans des lieux "souvenirs". Le cimetière est surtout pour soulager la peine de ceux qui restent. Ça aide certains, ça l'aide elle. Moi, non. Moi je ne vois qu'une pierre froide avec des noms dessus.
    Mais tes mots, si.
    Je réalise que moi aussi j'attends encore. J'attends qu'il passe la porte et qu'il balance les bêtises qu'il avait l'habitude de dire. J'attends de le voir arriver avec sa casquette et ses doigts noirs à cause de ses bricolages incessants.

    Nous passeront nos vies à attendre de les revoirs, certains jours plus que d'autre. Ce n'est que l'immense cercle de la vie.

    Merci à toi, je ne peux que t'envoyer la force que je réserve pour ceux qui en ont besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne sais pas à quel point je me sens "rassurée" si je puis dire, en te lisant.. C'est terriblement triste en même temps, mais quand même, dans un certain égoïsme je te lis et je me dis "tu vois ? tu n'es pas seule". Et pour ça, je te remercie.. ♡

      Tu as l'air d'être quelqu'un de bien, soutenir ton amie comme ça, ça demande une certaine force et un certain amour que tout le monde n'a pas, que tout le monde ne prend pas le temps d'offrir.

      Lire que mes mots peuvent te faire quelque chose me rend aussi triste qu'heureuse, peut-être tout de même plus heureuse que triste (c'est français ?). On attend tous je crois, et le temps nous aidera sûrement à nous blinder, à nous renforcer, à commencer à accepter, et à arrêter d'attendre..

      Merci à l'infini. ♡

      Supprimer
  45. Bien évidement, je suis moi aussi au bord des larmes. Ton texte fait écho à l'absence de mon papa, je lui avais d'ailleurs écrit un texte pour son anniversaire, sur mon blog. Tes mots sont très touchants. Moi aussi, j'essaie de faire toujours de jolies fêtes, pour que la famille reste comme elle était, même s'il nous manque, pour que Mamie soit heureuse, pour que les enfants revivent les mêmes bons moments, parce qu'il serait fier de nous, de moi peut-être, de voir que j'ai maintenu le cap, parce que malgré tout la vie continue, j'en ai besoin aussi. Bisous.

    RépondreSupprimer
  46. Les mots que tu écris sont tellement beaux! Tu m'as fait pleurer tellement les émotions, que tu as ressenti durant l'écriture de cet article, sont fortes. C'est le premier article que je lis de toi et je suis très peinée par ce que tu as pu vivre. Saches que de nombreuses personnes sont dans le même cas que toi, dont moi et que je trouve extrêmement courageuse de nous en parler à coeur ouvert. Je te souhaite bon courage pour la suite. ♡

    RépondreSupprimer
  47. Je n'avais que 11 ans quand j'ai perdu ma maman. J'en ai 14 aujourd'hui. Ton article m'a ému. Je reçois totalement l'émotion de ce texte et l'amour passionnel que tu as pour cette personne. Maintenant il faut vivre pour toi, pour elle aussi, pour tout ceux que tu aimes. La vie n'est pas toujours facile, je te parle intimement. Mais sache que, sur terre où "là-bas", elle t'aimera et te regardera toujours avec le même sourire.

    ( je m'excuse pour les fautes d'orthographes et t'embrasse)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de tout cœur avec toi Lou, tu es si jeune... Bravo pour ta force, pour tes mots, tu as raison, il faut vivre. Accrochons-nous ! ♡

      Supprimer
  48. Tes mots me touchent énormément. J'ai les larmes au bord des yeux, pourtant je ne la connaissais pas, je n'ai encore jamais connu ce malheur non plus, mais en te lisant, je me suis un peu éprise de tes émotions, de ce que tu nous transmets à travers ce texte. Tu écris véritablement bien, c'est la première chose que je voulais te dire. La seconde, c'est que je te trouves forte. Forte car tu réussis quand même à aller de l'avant, forte car tu vas mal parfois mais que tu n'en a pas honte, forte car tu fais de ton mieux pour tes proches, forte parce que tu penses à elle et la fait vivre partout autour de toi, forte parce que tu communiques ta joie de vivre malgré les bas, forte de parler à coeur ouvert. Je ne sais jamais comment on peut se relever de la perte d'un être cher, ni si on se relève totalement. Tes mots en témoignent. Alors je te souhaite de continuer ce marathon du mieux que tu peux, et si parfois c'est dur, je sais que ta bonne étoile te relèvera. Courage ♡

    RépondreSupprimer
  49. Ton article m'a beaucoup touchée, presque les larmes aux yeux ... J'ai perdu mon grand-père, en avril dernier. Ta vidéo sur le deuil m'a boulversé à ce moment-là, je l'ai regardé, regardé, regardé. Ca m'a fait du bien, même si je pleurais beaucoup en la regardant. C'est un peu la même chose ce soir, avec ton article. Merci beaucoup de partager cela, ça ne doit pas être facile. Je suis certaine qu'elle le lit de là haut, qu'elle suit tes aventures avec ton blog (qui est juste TOP !). Tout comme mon grand-père qui veille toujours sur moi, je le sens <3
    Gros bisous et pleins pleins de bonheur <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma vidéo, j'avais oublié..
      Merci encore pour ta bienveillance, vraiment ! ♡

      Supprimer
  50. "C'est possible de renfermer deux états d'esprit aussi opposés ? C'est normal... ?" : oui, c'est humain
    "Et puis, pardonne-moi, s'il te plait, si je ne viens pas te voir "là-bas", mais je préfère te retrouver ailleurs" : il n'y a aucune règle à suivre. Si tu veux la retrouver dans les nuages ou dans une chanson, c'est ton droit. Aucune excuse à avoir, aucun pardon à demander, c'est comme ça, c'est tout :)
    Enfin, il n'y a pas à se sentir mal parce qu'on va mal, c'est normal. Personne, personne ne court un marathon comme ça, linéaire, sans accro, sans tomber. Donc tu ne dois pas te sentir mal si ça t'arrive aussi : t'es pas superwoman, même si tu t'en rapproches ;) et tu as le droit de dire stop, parfois !

    RépondreSupprimer
  51. Ce que tu a écris est tellement touchant et jolie,tu est une personne forte et j'admire le courage que tu a eu a nous partagé tout ça.Tu retire sans t'en rendre compte déjà un poid dans ta tristesse .Reste forte et reste la même tes proches et nous serons toujours la prêt a t'écouter ma belle.

    RépondreSupprimer
  52. Oui Julie, tu nous donne de la force avec ta bonne humeur, et ton envie de vivre, ton envie de vivre en faisant ce qu'on aime, et en profitant de chaque instant!
    En tout cas, souvent tu ME remotive!
    Merci ��
    Force et courage à vous ✨����

    RépondreSupprimer
  53. Je viens de te lire et j'ai les larmes aux yeux, tu as réussi à mettre des mots sur un sentiment tellement dur à décrire et expliquer, ton texte m'a énormément touché! Ce vide avec lequel on vit quotidiennement suite à une séparation est un poids si lourd à porter certain jours. C'est dur lorsqu'on regarde nos proches qui nous les rappels encore plus fort, mais l'envie de vivre pour eux, de les rendre fière et de se dire que de là où ils sont ils nous regardent et nous protègent. L'important c'est d'être entourer par des gens qui nous aiment et qui nous donne de la force pour supporter cette douleur.
    Courage et bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, c'est très dur à expliquer, ces changements constants et assez brutaux, des jours avec, et des jours sans.. Oui s'entourer avant tout ! Profiter de tout !

      Supprimer
  54. Quelle courage ! ne demande pas pardon il n'y à pas un lieux precis pour pensé à un proche disparue , le ''réconfort'' est la ou on le trouve il n'y a pas de regle dans la tristesse , se que tu à ecrit et une belle preuve de ta sincere affection envers cette personne , chaque jours dans tes actes tu lui rend un belle hommages tu es une personne dévouer et ces tous à ton honneur ! le temps appaise beaucoup les choses phrases tellement bateaux mais ces vrai a chaque jours sa peine , sont combat , sa victoire etc , on se relève de tous le tous ces d'y croire et d'avoir du courage ,chose que tu ne manque pas , alors laisse toi le temps , accorde toi se chagrin mais approprie toi le bonheur . comme on dit le temps passe mais les souvenir reste , ouai et tant mieux , que se sois souvenir trsite ou heureux chérie les , conserve les & souviens toi . j'éspere que se que je dit et comphrensible et que je ne t'ai pas offensé j'ai un peu de mal a retranscrire mes penser en mot .. en tous cas , je tenais à te dire que se texte et purement magnifique , qu'il ma sincerement touché !!

    RépondreSupprimer
  55. Coucou Julie 💕
    Je voulais te dire que ton texte est très touchant, lire cette article avant de me couché va me faire du bien sa me booste plus à rendre les gens que j'aime encore plus heureux dans la vie de tout les jours même si la distance fais que je ne l'ai voit presque jamais.
    Bisous et courage ma belle ❤❤❤

    RépondreSupprimer
  56. Bonjour, :)
    Wouhaou ça ma touché, c'est beau les larmes me montent ..

    RépondreSupprimer
  57. Ton texte et vraiment touchant, sa se voit que sa vient tout droit de ton cœur. J'en n'est pleurer en le lisant. Sa ma fait repenser à ma mamie.. J'en suis sûr que de la haut elle te regarde tous les jours et qu'elle est fier de toi. Sois forte t'es une fille super. Tu sais se n'est pas grave de re dire tout le temps les mêmes choses au contraire sa fait du bien, il faut se vider quand on n'en n'a besoin. Je t'admire enormement. Prend soins de toi bisous ma belle ��❤️

    RépondreSupprimer
  58. Wow ton texte est tellement saisissant.. J'ai le coeur qui s'est serré d'un coup. J'ai l'impression de revoir la lettre que j'avais écris lorsque j'ai perdu mon père. Sache que les proches ne partent jamais véritablement, ils vivent toujours en nous. Dans nos coeurs. Et je pense qu'ils veulent nous voir avancer et sourire. Toi aussi tu as le réflexe de regarder le ciel pour penser à elle, je fais la même chose pour mon père. J'ai vraiment aimé ton texte car se vider et écrire ce que l'on ressent au plus profond de soi fait un bien fou. Et bien cela montre que tu es une fille forte Julie. Sache qu'on sera toujours avec toi. Le vide que tu ressens sera toujours là j'en conviens. Mais tu n'es pas toute seule. Et ça c'est le plus important. Prend soin de toi, plein de bisous. ♡

    RépondreSupprimer
  59. Ton texte est juste sublime !Je me suis retrouvée dedans.
    Malheureusement on y est tous déjà passé.On n'oublie pas jamais mais on vit avec...
    Je suis tout à fait d'accord avec toi à propos de ce lieu ou ces anges reposent.
    J'y vais très rarement mais cela ne veut pas dire qu'on ne pense pas à la personne bien au contraire, il n'y a pas un seul jour qui passe ou je ne pense pas à mes anges du ciel ....

    RépondreSupprimer
  60. Je te dirais ... Que.. j'en reste un peu le souffle coupé.. je préfère penser à eux à la plage, dans mes randonnées, avant de partir a mes gardes un peu partout en fait. Sauf dans cet endroit. J'en ai voulu à mes proches quand ils m'ont dit "le temps apaisera les choses, tu verras avec le temps." Sauf que j'en avais pas envie. Puis malheureusement ou heureusement, ils ont raison. Le plus dur, je crois, c'est quand je n'ai plus entendu sa voix, j'ai appelé les répondeurs, j'ai regardé les vidéos... j'ai eu peur de l'oublier, qu'il m'oublie.. je pleure moins,j'ai préféré sourire de nos souvenirs... Ça fait moins mal.. mais ça reste là.. J'avance pour moi, même si on fait je le fais aussi pour lui. Le mieux, du moins je crois, c'est de se rappeler à quel point nous avons eu cette chance qu'il fasse partie de nos vie. A quel point, ils nous ont rendu meilleur, beau, fort malgré tout, remplie d'ambition et surtout en vie....

    RépondreSupprimer
  61. Ton texte est juste magnifique ... Je te souhaite plein de courage pour cette année et je suis sure que de la haut elle veille sur toi... <3

    RépondreSupprimer
  62. C'est tellement touchant que j'en ai pleuré. Parce que ça m'a fait rappelé les textes que j'écrivais à mon grand-père pour faire mon deuil, et je le fais toujours d'ailleurs. Le temps ne fait pas l'affaire mais il endurcit et nous permet de comprendre les choses sous différents angles. Je te souhaite un grand courage et beaucoup de bonheur à toi et ta famille Julie.

    RépondreSupprimer
  63. Quel magnifique texte ! Tu m'as fait pleuré.
    Je connais bien les émotions auxquelles tu fais face. Mes parents ne sont plus là, ma maman depuis le 22 décembre 2010 et mon papa est parti 3 ans et demi après le 22 juin 2014. J'ai trouvé la coïncidence des dates attendrissantes avec le temps, ils ont disparus tous les deux un 22 et à peu près aux mêmes heures mais dans des conditions bien différentes. Je connais ce questionnement "est ce qu'ils nous en veulent de ne pas venir les voir ?" Je n'y vais que très peu, j'évite cet endroit. Je ne sens pas le besoin d'y aller pour penser à eux. Ils sont toujours avec moi.
    Tout comme toi je les sens avec moi dans tout ce que je fais, dans les études, les musiques que j'ecoute, les choses que je fais au quotidien.
    Ton article est vraiment très touchant et je pense que la personne à qui tu me dédies trouvait tes mots très justes, et très émouvant. Je sais pas trop quoi te dire a part que je te souhaite beaucoup de bonheur ainsi qu'à ta famille. Je te souhaite de jamais oublier mais simplement de mieux l'accepter, parce qu'on ne peut pas oublier. Le temps fait son œuvre certes mais il ne change pas le passé. Je te souhaite de la joie, de l'amour, d'être toujours bien entourée, de donner toujours plus d'amour à tes proches.
    Prend soin de toi et de tes proches.
    Et merci pour tes snaps, qui donnent toujours la pêche, et merci d'avoir le courage de nous partager cette douloureuse expérience et tes sentiments. <3

    RépondreSupprimer
  64. C'est un magnifique texte Julie ! Elle serait fière de toi ♡
    Amandine

    RépondreSupprimer
  65. Ton texte est tellement beau, touchant, triste et en même temps plein d'espoir. J'espère que tu la retrouveras... Et je te souhaite d'être heureuse, vraiment. Je comprends mieux les quelques absences snap (#teamSnap où tu fais parti de mon quotidien :) - je radote parce que je te l'ai déjà dit hier sur snap...).
    Merci pour tout ce que tu transmets.
    ♡♡♡

    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, parfois je n'ai pas envie de parler parce que la forme n'est pas vraiment là je pense..
      Merci Léa ♡

      Supprimer
  66. Ton texte m'a profondément touché, j'en pleure encore d'ailleurs. Voilà bientôt 7 mois que j'ai perdu mon grand-père, et comme toi, je lui accordais une place très particulière. Je suis actuellement dans le même esprit que toi, parfois je réussi à m'accorder quelques moments de répit, et j'arrive à vivre. Puis il y a toujours ces petits moments noirs qui me rappelle qu'il n'est plus là. Et c'est tellement dur.
    En tout cas, merci de mettre des mots sur tout ça, tu le fais si bien. Je te souhaite plein de courage.

    Bisous Julie. ♡♡♡


    Noémie

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour
    Première visite sur le blog de julinfinity et premier article que je lis, cela m'a bouleversé. c'est joliment écrit et le va et viens entre les pensées, les émotions décrit exactement le tourment dans lequel on peut se trouver.. je n'imagine pas mais comprend l'état dans lequel tu est, ayant perdu mon grand-père l'HOMME de toute ma vie, mon pilier il y a bientôt 6 ans, tout cela je le vis encore, mieux certes, mais le temps hélas n'efface pas tout, on apprend à vivre avec, c'est la nature de l'homme de s'adapter même en terrain hostile, mais le vide est palpable. Mon grand-père m'avait dit "tu auras mal, tu pleureras mais pas trop, vis ta vie, fais qu'elle soit belle c'est le plus beau cadeau que tu pourras faire à ma mémoire"... alors j'essaye, j'organise des beaux noël pour ma famille, des attentions personnelles aux anniversaires, des surprises, je me suis mariée, et j'essaye de semer du bonheur comme je peux pour moi, pour les autres et pour lui... beaucoup d'émotions à venir mais surtout il faut vivre avec le sourire c'est la meilleure récompense et parfois fermer la porte à double tour et se laisser aller.... Quant aux visites aux cimetières, je n'en fait pas trop dur, ne te culpabilise pas, comme tu le dis si bien il y a tellement d'endroits merveilleux et de moments beaucoup plus agréables sur terre pour penser aux êtres chers... je me suis étendue, navrée pour le monologue... affectueusement déborah

    RépondreSupprimer
  68. J'ai adoré lire cet article. Je l'ai lu pleinement et je l'ai trouvé vraiment magnifique. J'ai même versé une petite larme. Ton idée d'écrire un roman, je la trouve vraiment géniale ♡.
    Je te suis depuis un bon bout de temps et sache Julie, que tu es une personne que j'admire tellement ♡♡

    Amitiés, Coraline

    RépondreSupprimer

Je lis chacun de vos commentaires avec un immense plaisir, et je vous dis merci ! ♡ J'essaye de toujours répondre dés que je trouve un peu de temps, parfois ça peut être un peu long. Dans tous les cas, je les lis tous, merci à vous ! :) ♡

Instagram c'est cool aussi!

© JULINFINITY | BLOG MODE & SNEAKERS À PARIS, LIFESTYLE, BONNES ADRESSES. Design by MangoBlogs.