J'attends ton retour

56


Je crois que j'ai commencé à t'écrire ici une centaine de fois, et à chaque fois j'ai tout effacé, je n'ai même pas conservé les brouillons. Trop difficile. Pourquoi est-ce que j'ai souvent besoin de crier au monde entier que tu me manques? Est-ce normal? Est-ce que ça m'apporterait un certain soulagement de l'écrire ici? Que ce soit lu par plein de gens? Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider? Peut-être que par chance, quelqu'un détient le secret, la solution, pour que ça aille, que tout rentre dans l'ordre. Peut-être que si j'écris ici, que je t'écris, et qu'ils me lisent, ensemble on trouvera un moyen de te faire revenir. Est-ce que c'est ridicule d'écrire tout ça? Est-ce que c'est ridicule de te parler comme ça, comme si tu allais me lire? Je te vois déjà installée au fond de ton canapé avec tes petits chaussons abimés, la télé en fond, ton briquet posé à côté de tes bougies sur la table basse du salon, ton chien pas très loin. Ce soir, je n'arrive pas à m'empêcher d'écrire, peut-être parce que nous sommes le 20, et que comme chaque vingt c'est plus difficile que d'habitude... Je me fiche même de ce que les gens en penseront, c'est tellement rien à côté de tout ça tu sais. Tant pis.

Ici ça va, ça vient. Je ne parle que très peu de toi, de nous, de ce que ça me fait, sauf quand je ne peux plus tout contenir, et que je redeviens inconsolable. J'ai l'impression qu'une coquille se forme petit à petit autour de tout ça, de ce qu'il me reste de coeur... Je crois que j'ai changé. Des fois ça va, je me pousse à penser à autre chose, je travaille deux fois plus qu'il ne le faudrait, jusqu'à l'épuisement, pour ne pas penser; et des fois, sans vraiment comprendre comment, je me retrouve assise par terre, la tête entre mes bras, dépourvue de toute force et de toute envie de continuer. Comme si c'était hier. Mon moral est un peu en mode aléatoire.
Et puis je m'en veux, j'ai peur qu'on puisse imaginer que je t'oublie parce que je reste silencieuse, mais c'est tellement douloureux, ça me tranche le coeur de prononcer ton prénom, d'employer le passé pour parler de toi, je te jure, c'est au-dessus de mes forces. Ça rend les choses bizarres , trop réelles pour moi, lorsqu'il faut être adulte et mettre des mots sur tout ça. Je préfère me défiler. Mes proches ne comprennent pas toujours, et ils ne comprendront peut-être pas pourquoi j'écris ici aux yeux de tous alors que je suis incapable de leur en parler. Moi-même je ne sais pas pourquoi. Ils me donnent de la force mais je n'arrive pas à la recevoir... Tu sais que j'ai toujours ton numéro de téléphone enregistré dans mon répertoire? Je l'ai ajouté, alors que tu n'étais déjà plus là. Quand je l'aperçois, je ferme les yeux, mais je ne veux pas le supprimer, comment je pourrais savoir que c'est toi qui m'appelle quand tu te décideras à le faire, hein?

Tu sais, des trucs vraiment cools m'arrivent, mais j'ai toujours une partie de moi qui me chuchote que tu ne les verras pas, que je ne te verrai plus jamais sautiller de joie à la moindre de mes petites victoires. Jamais. Et ça me brise. Comment peut-on accepter ça? C'est la question que je me pose à chaque réveil, à chaque coucher. Accepter. Ça me donne envie de vomir. J'aimerais qu'on me donne la réponse, mais je crois que ça ne suffirait pas. Comment? T'es partie sans que je puisse m'y préparer, comme une grosse claque cinglante en plein visage, et je ne trouve aucun mode d'emploi nulle part. On me parle souvent du temps, parait qu'avec lui ça passe, que ça ne s'efface pas, ce serait trop facile, mais que c'est un poids de plus qui s'ajoute sur nos épaules. On le trimballe partout avec nous, et petit à petit, on s'y fait. Mais ça ne me rassure pas, parce qu'au fond de moi, aussi bête que cela puisse paraitre, moi j'attends encore ton retour. Je m'en fous du temps. Je t'attends.

J'attends que tu me laisses un message vocal tellement long qu'il coupera avant la fin, j'attends mon retour sur Champigny fin mars pour aller sonner en bas de chez toi, grimper tes escaliers marbrés gris, te voir sur le pas de la porte toujours aussi émue de me voir comme si on se retrouvait après des milliers d'années, alors qu'on s'est vu la veille. J'attends que tu veuilles encore m'attraper la main dans la rue alors que je ne suis plus un bébé, et qu'à la place, pour ne pas que ça te fasse de la peine, je te prenne le bras. J'attends tes coquillettes au thon et au concentré de tomates que j'adore alors que je déteste le poisson, j'attends ta grenadine parfaitement sucrée, j'attends le moment où tu vas éclater de rire, ton petit rire sifflant tellement communicatif que je vais rire aussi. J'attends ce décryptage de photographies, ce rituel à chaque fois que je viens te voir, je les connais par coeur mais tu vas encore me raconter chaque histoire, chaque moment, et tu vas rigoler quand on passera à cette photo où Margot et moi sommes collées à toi, et que je suce mon pouce. J'attends qu'on passe Noël ensemble à nouveau, même avec peu de moyens, parce que les derniers c'était pas vraiment Noël, et ça m'a plus foutu le cafard qu'autre chose même si on a essayé. J'attends que tu nous embêtes Mathilde, Margot, et moi, qu'avec maman vous nous engueuliez quand on part en fou-rire et que vous comprenez pas pourquoi. Sans ça, je ne vois pas comment je vais faire, comment on va faire sans toi. 

Je n'ai pas la force de me contenter des souvenirs, tout le monde me dit d'y puiser de la force, de me concentrer sur eux, mais moi ils me font plus mal qu'autre chose. Au réveil, au coucher, intérieurement j'ai l'impression de sombrer rien que d'y penser. J'ai envie de transmettre des messages positifs aux gens, mais je crois que je ne suis pas assez forte pour toujours faire semblant. Une toute petite voix dans ma tête, lointaine et presque inaudible, me chuchote parfois que ça finira par aller, c'est d'ailleurs ce que je dis aux gens qui traversent la même chose que moi, c'est peut-être que sans m'en rendre compte j'y crois? 
J'ai envie d'être forte, je l'avais déjà écrit ici, mais j'ai surtout envie de te serrer dans mes bras, rien qu'une fois. Je donnerais tout, je te le jure, tout, pour te revoir rien qu'une seule fois, même de loin, pour un bisou, une caresse dans mes cheveux, un au revoir. J'ai peur de la suite, parce que j'ai beau espérer que tu reviennes, je ne te vois pas à l'horizon. Et je me demande sans cesse comment je vais vivre sans toi, comment Maman, Margot, Mathilde, vont avancer sans toi, sans nous toutes ensemble. J'ai tellement peur. Je vais continuer de chercher une solution, et j'espère profondément qu'un jour je te réécrirai, forte, et prête à attaquer le restant de mes jours avec ce vide, ce poids, et toi dans mon coeur pour m'aider à le porter.

Je t'aime, et t'aimerai toute ma vie. 
Et je crois que j'avais besoin de l'écrire ici.



56 commentaires

  1. poignant... de tout cœur
    avec toi, je n'ai pas grand chose de plus à te dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne t'oblige à rester forte, reste juste toi même et fais de ta petite faiblesse une force.
      Un décès ce n'est jamais facile, chacun le vie différemment selon le lien qu'on a avec le/la défunt(e).
      Prends ton temps, prends le, personne n'a le droit de t'en vouloir pour ça. Et surtout extériorise, ne laisse pas ton silence t'empoissonner...

      Ca ira, peut-être pas tout de suite mais ça ira.

      Supprimer
  2. Ton article m'a beaucoup touché. Une amie très proche, sœur de mon copain de l'époque, a perdu son papa cet été. Cet homme était comme un père pour moi. Il est resté là pour moi malgré les évènements. Et il est parti, sans prévenir. Ça fait six mois et j'ai toujours aussi mal, alors j'imagine pas ce que ses enfants peuvent ressentir. J'ai mal non seulement pour moi, mais aussi pour eux, pour mon amie qui a perdu son papa à 18 ans.
    La vie est injuste, de nous enlever les gens qu'on aime comme ça. Rien n'effacera ta peine malheureusement. On ne peut que se résoudre à accepter les choses. Tu es forte, tu as déjà parcouru un long chemin, tu peux être fière de toi et je suis sûre qu'elle l'est aussi. Bravo pour tout Julie ♡ (d'ailleurs, mon amie en question porte le même prénom que toi ����)

    RépondreSupprimer
  3. Bon ben voilà, je pleure... J'ai perdu ma tante, ou plutôt ma Marraine il n'y a même pas un mois et je suis dans le même état que toi. Je ne peux m'empêcher d'y penser tous les jours, de me dire que tout cela n'est qu'une blague et qu'on va nous appeler pour nous dire qu'elle est toujours là. C'est tellement dur quand j'y pense que j'essaie de ne pas y penser justement. J'ai mal et je pense savoir ce que tu ressens et malheureusement je crois qu'il n'y a rien à dire. Le temps pansera les blessures ? Peut être mais bon, j'aurais toujours mal.
    Je te souhaite beaucoup de courage Julie, même si je sais qu'il y a des moments atrocement difficiles. Moi quand ça ne va pas, je pense au poème que tu as utilisé pour ta vidéo sur le manque et ça l'apaise beaucoup de me dire qu'elle est là, partout. Chacun vit ces drames de façon différente et tu ne dois pas t'en vouloir de parvenir à en parler plus facilement ici qu'à tes proches. C'est ton mode de fonctionnement, ta thérapie et chacun a la sienne.
    Je vais m'arrêter là, je sens que je pourrai écrire un roman mais je commence à fatiguer (pour être honnête j'attendais minuit pour lire ton article). Passe une bonne nuit <3

    RépondreSupprimer
  4. Courage ma belle, j'espère que écrire tout ça ici t'auras fait du bien, gros bisous ♡

    RépondreSupprimer
  5. Très bouleversant ton texte !!! Courage à toi et surtout continues à garder ta joie de vivre que l'on aime tant ! Même si parfois tu craques ! C'est humain on est tous sensibles et c'est bien de nous l'avouer à tous ! Je suis sûre que de la où il est il te regarde avec fierté et bienveillance :) Et surtout, ne retiens pas ton chagrin, l'exprimer à tes proches ou à nous est la meilleure thérapie :) courage ma belle Julie de gros bisous ❤️

    RépondreSupprimer
  6. C'est un texte magnifique que tu as écrit et tellement émouvant aussi .. Le temps guérira tes blessures meme si ce n est pas facile , le manque sera toujours présent .. Courage à toi tu as l air d'être une fille formidable , sois fière de ton travail ♡

    RépondreSupprimer
  7. Garde ton joli sourire Julie. C'est vrai, le temps apaisent la douleur qu'ils disent tous... Mais je te comprend tellement... Elle est là, elle veille sur toi, à chaque action, joie, peine, elle est là pour toi et tes proches.
    Pour être honnête c'est le premier article que je lis sur ton joli blog, bien que je te suive depuis pas mal de temps... Celui ci me touche particulièrement... Prends soin de toi et profites de la vie comme elle l'aurait souhaité. ❤️

    RépondreSupprimer
  8. C'est magnifique ma belle courage ... Le temps te fera avancer tu es une jeune femme forte ca se voit . Un jour tu arriveras a penser a elle en souriant pour les bons souvenirs, cette force qu'elle t'a transmis et non pas pour le souvenir douleureux que son absence a laissé en toi.

    RépondreSupprimer
  9. Je crois vraiment que février est un mois difficile à passer pour beaucoup de monde...
    J'ai perdu mon papa il y a 10 ans, depuis février maintenant. Malheureusement on ne souhaite tout cela à personne, mais il faut faire en sorte que toute cette tristesse nous rende plus forte. C'est difficile de faire voir nos réels sentiments, la tristesse et l'abandon que l'on ressent chaque soir. Je crois c'est ça le pire quand tu te retrouves dans ton lit toute seule avec tes pensées rien ne t'empêche de penser à ce qui est plus sombre chez toi. La solitude prend le dessus.
    Mais il faut relativiser et voir ce que l'on accompli chaque jour.
    En tout cas tu as une vie bien remplie où tu sembles épanouie, et rien ne pourra la rendre plus fière.

    Je te souhaite beaucoup de courage, que ces souvenirs devienne un réconfort pour toi, et un moyen de voir qu'elle est encore avec toi.

    Bonne continuation, et merci de nous faire vivre ton quotidien.

    RépondreSupprimer
  10. Je sais pas quoi te dire, pour moi tu représente la joie de vivre et je réalise que tout le monde à ses petits problème, ça me fait mal au coeur de savoir que tu es triste, moi je voudrais que tout le monde soit heureux :( courage à toi, même si je ne te serais pas d'une grande aide je suis toujours là si tu as besoin d'un sourire <3 @zoominifique

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai pas assez de mot pour partager avec toi le plus de courage possible ainsi que des tonnes de bonnes ondes pour traverser ce moment difficile chaque année. Mais je vais le faire par la pensée de tout mon petit cœur ... Ton texte, tes mots si bien choisis, tout est si bouleversant. Tu es une personne que j'admire beaucoup tu sais, enfin tu es je pense une personne avec qui je pourrai très bien m'entendre dans la vie réelle alors te savoir triste me fait mal au cœur. Ça peut sembler étrange, mais finalement ton texte, bien que très personnel, fait surgir en moi des émotions fortes concernant le manque d'une personne chère à mon cœur. Courage douce Julie <3

    RépondreSupprimer
  12. En fin de soirée je suis allée sur Snapchat et tu es l'une des rares que je suis, et en ce moment je te sens occupée, dans une bonne vibe et ça me rend heureuse pour toi car en te suivant depuis un certain temps maintenant, j'ai pu lire à travers certains posts l'épreuve douloureuse que tu avais et que tu es toujours en train de traverser, et je me dis que ça fait plaisir de te voir avec le sourire. En ce moment c'est moi qui suis en déprime pour d'autres raisons, et j'aime particulièrement regarder ta vidéo sur "le manque" quand je suis dans une période sombre. Ce que j'ai fais juste avant de venir sur ton blog et de découvrir cet article. Article très touchant, innocent et bourré d’honnêteté, tu en avais besoin et tu l'as fait, tu aimes écrire et l'écriture permet d'exorciser les vieux démons, tu n'as donc jamais à douter avant de le faire ni même à te sentir honteuse ou vulnérable de le faire, si ça t'aide, fais-le. Et j'espère que tu t'es sentie un peu mieux après avoir écrit tout ça, que tu as pleuré un bon coup et demain sera un autre jour. Restes comme tu es, sans filtre, authentique. La vie c'est pas toujours joli. Courage ma Julie.

    RépondreSupprimer
  13. Je viens de lire ton article, et je voulais juste te dire que je te trouve très forte, tu est vraiment une belle personne et même si je ne te connais pas personnellement je peux te dire que ça se voit, tu est un rayon de soleil pour les gens, vraiment tu sais le soir quand je rentre chez moi après une longue journée bien déprimante je regarde tes snaps et ça me redonne le sourire car tu est toujours si souriante et positive et à force on s'habitue à te voir et quand je ne peux pas les regarder c'est comme un manque. Je sais qu'elle n'est plus là, mais tu sais personne ne peut douter qu'elle serait très fière de la femme que tu est devenu, si sublime et toujours la main sur le coeur, pleins de projets, pleins d'ambition, un vrai ptit bout de femme qui fait son chemin et qui se bat pour ses rêves.
    Tu dois poursuivre tes rêves et même si c'est très dur de vivre sans les gens qu'on aime tu y arriveras car tu est forte <3 Je te souhaite beaucoup de courage et de force car tu le mérites vraiment <3

    RépondreSupprimer
  14. C'est toujours beau et touchant ce que tu écris ma Julie ❤

    RépondreSupprimer
  15. C'est toujours beau et touchant ce que tu écris ma Julie ❤

    RépondreSupprimer
  16. Courage et coeur sur toi avec les doigts <3
    Calamistrophe

    RépondreSupprimer
  17. Très touchant, la seule chose qu'on a envie de faire en lisant ce texte, et de te serrer dans les bras pour te réconforter... Tu ne peux pas laisser cette joie de vivre disparaître, car je suis sure que si tu continues à rester forte comme tu le fais maintenant, elle, ça l'a rendra heureuse, même de loin...
    Courage à toi ma belle, on est tous la pour toi❤

    RépondreSupprimer
  18. Pfiou j'ai les larmes aux yeux et ce n'est pas parce que j'ai lu tout ton article au réveil sur mon téléphone, c'est vraiment émouvant. Si seulement j'avais la recette miracle pour faire revenir nos défunts, crois moi que je te la donnerai de bon coeur...
    Je vais peut-être avoir l'air d'une folle dingue mais perso je crois en la réincarnation.
    Du courage ma belle
    Biz

    RépondreSupprimer
  19. Pfiou j'ai les larmes aux yeux et ce n'est pas parce que j'ai lu tout ton article au réveil sur mon téléphone, c'est vraiment émouvant. Si seulement j'avais la recette miracle pour faire revenir nos défunts, crois moi que je te la donnerai de bon coeur...
    Je vais peut-être avoir l'air d'une folle dingue mais perso je crois en la réincarnation.
    Du courage ma belle
    Biz

    RépondreSupprimer
  20. Un article poignant ... Le manque est vraiment quelque chose de particulier et que chacun vit à sa manière. Un seul point reste le même pour tout le monde, la douleur qui l'accompagne. Et encore, la aussi on n'a pas tous la même échelle. Et pour ça je ne peux que te souhaiter du courage et de la patience. Je te fais de gros bisous ma belle, sois forte. ♡

    RépondreSupprimer
  21. Oh Julie,
    je viens de lire ton article et je suis réellement touchée par tes mots car je me retrouve dans ce que tu dis...
    Le deuil est tellement difficile à vivre et différent pour chacun de nous.
    Courage ma belle, en tout cas je sais que tu te forge une coquille comme tu le dis, mais en tout cas comme je te vois jour après jour dans tes snap, tu sembles forte, peut être plus que tu ne le pense. Avec tout ce que tu entreprends, tous les projets et le travail que tu fais, je crois que je serais incapable d'en faire la moitié.
    Il y a une phrase assez horrible et forcément on a du te là dire : "ça passera".
    Je ne suis pas d'acoord avec cette phrase. Non ça ne passera jamais. On s'y fera peut être un jour, en arrivant à penser aux souvenirs avec le sourire mais en attendant chacun réagi et porte le deuil de manière différente.
    Moi j'ai été en colère durant des années. Ça commence à s'améliorer mais je sais qu'au fond de moi ce n'est pas encore ça.
    Je pense que tu as eu raison de faire un article à ce sujet car il est difficile d'en parler mais l'écrire semble plus facile.
    Je suis de tout coeur avec toi <3
    Audrey.

    RépondreSupprimer
  22. Oh Julie,
    je viens de lire ton article et je suis réellement touchée par tes mots car je me retrouve dans ce que tu dis...
    Le deuil est tellement difficile à vivre et différent pour chacun de nous.
    Courage ma belle, en tout cas je sais que tu te forge une coquille comme tu le dis, mais en tout cas comme je te vois jour après jour dans tes snap, tu sembles forte, peut être plus que tu ne le pense. Avec tout ce que tu entreprends, tous les projets et le travail que tu fais, je crois que je serais incapable d'en faire la moitié.
    Il y a une phrase assez horrible et forcément on a du te là dire : "ça passera".
    Je ne suis pas d'acoord avec cette phrase. Non ça ne passera jamais. On s'y fera peut être un jour, en arrivant à penser aux souvenirs avec le sourire mais en attendant chacun réagi et porte le deuil de manière différente.
    Moi j'ai été en colère durant des années. Ça commence à s'améliorer mais je sais qu'au fond de moi ce n'est pas encore ça.
    Je pense que tu as eu raison de faire un article à ce sujet car il est difficile d'en parler mais l'écrire semble plus facile.
    Je suis de tout coeur avec toi <3
    Audrey.

    RépondreSupprimer
  23. C'est émouvant poignant c'est très difficile de mettre des mots sur ce qu'on éprouve en lisant ce texte et encore plus en l'écrivant je suppose. Je suis de tout cœur avec toi et j'espère qu'à travers les messages que nous te laissons , nous arrivons à te redonner du baume au coeur. Je t'embrasse 💗

    RépondreSupprimer
  24. Je pense au contraire que tu es bien plus forte que tu ne le penses ma douce Julie. Tu continues a sourire à la vie malgré ta douleur, tu continues a faire sourire les gens, a partager de la joie, de l'amour et tout ce qui est de la même famille que ces mots. Tu ne t'en rends pas compte ce soir/aujourd'hui car tu souffres, mais même sans te connaître dans la vraie vie je reste persuadée à 200% que tu fais partie des plus fortes ;) Je suis de tout coeur avec toi et rappelles toi que tu ne seras jamais jamais seule. <3

    RépondreSupprimer
  25. C'est manifique Julie vraiment ❤️❤️

    RépondreSupprimer
  26. "Les gens disent que..." "On dit que..."
    La vérité c'est que chaque deuil est différent et chacun le gère différemment. Si tu ne peux pas en parler, ne le fais pas. Si tu as besoin de l'écrire, de lui écrire, fais-le. Fait ce que tu veux, t'as même le droit de pleurer quand ça va pas, c'est pas une honte au contraire. T'as le droit de ne pas avoir envie d'avoir le sourire, ou d'avoir des moments de vide. T'as même le droit de chercher un peu d'aide si tu en as besoin! Tu fais comme tu le sens, il n'y a pas de recette ni de mode d'emploi, on doit tous improviser!

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Julie...
    Je ne vais pas écrire un long message, ça ne sert à rien. En plus, je n'ai jamais rien vécu de tel, je ne peux même pas t'aider, si quelqu'un le peut. Je voulais juste te témoigner mon amour, parce que si on ne s'est jamais vu en vrai, et que je te suis depuis peu de temps, tu es comme une "amie d'internet" pour moi. Et entre amies, on se sert les coudes non ? Alors je te souhaite tout le courage, toute la détermination du monde pour traverser cette épreuve que la vie a mis sur ton chemin.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  28. Coucou Julie,
    Je viens de finir de lire ton texte, il m'a beaucoup ému. La vie m'a épargné, je n'ai jamais perdu d'êtres chers, mais pourtant j'essaye d'imaginer ta peine et oh combien elle est grande. Alors je t'envoie de la force et du courage. Mais je suis sûre que tu es déjà une femme très forte. Pleins de bisous.
    Hanaé

    RépondreSupprimer
  29. Coucou Julie, c'est Clarisse de l'instagram wwwglad. Je ne savais pas que tu l'avais perdue.. Comme tu le sais surement moi aussi, et c'est très dur.. Tu accepterai de parler un peu avec moi..? Je pense à toi et tu n'es pas seule

    RépondreSupprimer
  30. C'est tellement beau et émouvant Julie, tu sais je suis sur que si les anges existent, cette personnes vole autour de toi et de ta famille et prend soins de vous. ♥

    RépondreSupprimer
  31. Je ne te dirais pas avec le temps sa passe car je sais que c'est dur, je ne te dirais pas non plus "regarde toi, ce que tu as accompli" car sa tu l'as sans doute déjà fait. Je te dirais juste vis comme elle te le demanderai maintenant et même si c'est difficile fais en sorte qu'elle soit fière de toi, en tout cas moi je le suis car je sais a quel point c'est dur et douloureux. Mais il faut que tu sache que tu ne sera jamais seule. Reste forte.

    RépondreSupprimer
  32. Une Clermontoise . . .21 février 2016 à 21:09

    Poignant avec les larmes aux yeux.. . Tu as mis ton coeur ton corp tes larmes dans ce texte c'est magnifique ! ��
    Pour la formule magique de faire revenir ce qu'on aime je sais pas si on la trouvera...
    Encore bravo et j'espère un jour avant fin mars de croiser à Clermont ❤

    RépondreSupprimer
  33. Très bel article, touchant, poignant, magnifique ❤

    Léa de http://sweetcocooning.net/

    RépondreSupprimer
  34. Très bel article et je suis contente que ça ai pu te vider la tête quelques instants.
    Perdre quelqu'un de cher, c'est dur, on ne l'oublie pas, jamais, mais il faut trouver des échappatoires.
    N'oublie pas que tu as des gens derrière toi qui seront toujours là pour t'aider et te consoler.
    Je te fais des gros bisous, je te félicite pour ce message et te souhaite bon courage, et j'espère également que tu pourras toujours trouver un moyen de te détendre dans ces moments <3
    Désolée si mon message n'est pas très clair. :)
    Lola's mess

    RépondreSupprimer
  35. C'est tellement beau de lire ton article Julie. C'est dur de toujours faire semblant que tout va bien. Et en fait tu n'es pas obligée de vouloir montrer à tous que "tout va bien dans le meilleur des mondes". Au final ce qui fait ta force et ta personnalité, ce sont tes cicatrices et tes émotions. C'est tout ceci qui te rend unique. Tu as le droit d'écrire ici ce que tu ressens. Cela fait tellement de bien d'écrire ce que l'on ressent. Et ça soulage. Je ne saurais te dire autre chose que je crois en toi. Que tu as l'air d'être une personne sacrément forte et que, entourée comme tu l'es, tu y arriveras. Tu arriveras à mener une vie qui te plaît. Et elle* est fière de toi. Elle* voit ce que tu fais et elle* est, j'en suis sûre, fière de ce que tu deviens chaque jour. Soutenez-vous toutes ensemble et cela sera plus facile. ��❤

    RépondreSupprimer
  36. Je ne sais pas trop quoi dire, en fait je pense que les mots n'aident pas vraiment dans ces moments là, surtout quand c'est d'une personne que l'on ne connait que très peu. Je te dirais simplement que c'est un article vraiment touchant et émouvant et que je suis de tout cœur avec toi, sincèrement. Je te souhaite d'aller mieux et d'y penser moins, même si on oublie jamais vraiment. Je pense à toi jolie Julie, et tu sais que si tu as besoin de parler je suis là. Sois forte ♡

    RépondreSupprimer
  37. Ton texte m'a beaucoup touché. J'avais la gorge serrée, et les yeux embués. On ne sait jamais quoi dire pour quelqu'un qui ressent des émotions aussi fortes, mais je crois que je parle au nom de tous tes lecteurs, on te soutient et si tu as encore besoin d'écrire sur ça, on te lira avec plaisir et émotions.

    RépondreSupprimer
  38. Hey Julie, je crois qu'on l'attend tous, ce fameux retour... Encore une fois, je me suis retrouvée à travers tes mots, tes lignes, tes pensées, et je ne peux que comprendre ce que tu ressens... Personnellement, La date se rapproche de plus en plus, et ça m'angoisse réellement. J'espère en tout cas que tu parviendras à faire ton deuil, à supporter un peu plus cette douleur (que je ne connais que trop bien) qui nous bouffe quotidiennement, c'est tout ce que je peux te souhaiter ❤ Je te souhaite de vivre plus de hauts que de bas, et de surmonter, pas à pas, tout ça, que tu puisses enfin... "Accepter", même si c'est impossible, à pouvoir vivre "normalement". Sois forte, comme toujours, sois forte et vis, c'est tout ce qui importe. Je t'envoie tout le courage possible (avec deux kilos de chocolat aussi, ça aide !) ❤

    Bisous ma belle (◡‿◡✿)

    RépondreSupprimer
  39. J'ai découvert ton blog il y a peu de temps et je suis tombé sur cet article. Ton texte est très touchant, et ce n'est en rien ridicule d'écrire tout ça, au contraire ça fait du bien. J'ai perdu mon frère il y a 3ans et je comprends tout ce que tu as écrit. Il faut être courageuse, pour nous et pour eux ! Ils sont toujours là quelque part même si on ne les vois pas, et on les retrouvera c'est sur !
    Courage :)

    RépondreSupprimer
  40. Coucou Julie. Alors comme d'habitude je suis au courant 3 plombes plus tard qu'un article a été posté.. Je viens de lire celui ci, il m'a énormément touché, j'ai moi même perdu quelqu'un qui comptait énormément pour moi il y a quelques années, ça a été vraiment difficile.. Pour moi c'était plutôt le soir que ça n'allait pas, je faisais des sortes de crises d'angoisse juste avant d'aller me coucher, je pleurais toutes les larmes de mon corps et ne dormais pas. Ça a été difficile mais maintenant ça va beaucoup mieux. Même si je n'en parle pas tellement ni avec mes proches ni avec personne d'autre d'ailleurs, ce n'est pas pour ça que je l'oublie, ne t'inquiète pas pour ça. Il n'y a pas un jour ou je n'y pense pas.. Ce n'est pas non plus ridicule d'écrire tout ceci, au contraire, ça doit énormément te soulager. Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite, il faut que tu sois forte, que tu penses à un avenir positif et que tu fasses ce que tu aimes.

    Ah oui aussi, tu me fais tellement rire sur snap ahah, continue !
    J'aime vraiment tout ce que tu fais, continues tout ça.

    Bisous à toi et G., Juliette

    RépondreSupprimer
  41. Et bah voilà je pleure... Tu as cette façon tellement touchante d'écrire! Merci de partager tous ca avec nous!

    RépondreSupprimer
  42. Quelle claque.
    Je découvre par hasard ton blog, et n'ai plus de mots.
    C'est bête, on ne se connais pas, je n'étais jamais allée sur ce blog avant il y 5 minutes, mais je suis bouleversée.

    Ta plume est poignante, on semble lire tes émotions.
    Bref, je pense que je vais être amenée à repasser par ici.

    Plein de courage ♡

    RépondreSupprimer
  43. J'en ai les larmes aux yeux car je me suis beaucoup reconnu dans ce texte. Moi aussi j'écris à propos des personnes qui ne sont plus là même si personne ne lira jamais ce que j'ai écrit, ça me fait du bien de me lâcher sur mon écran ou du papier. Alors je te comprend et je trouve ça très courageux de publier ce joli texte.

    RépondreSupprimer
  44. Beaucoup de sentiments et quelques larmes laissés au passage je crois. Merci d'avoir partagé ça avec nous, j'avais besoin de le lire au travers de quelqu'un d'autre je crois, pour accepter ce que je vis mo-même.
    Courage surtout ♡ Et prends soin de toi

    RépondreSupprimer
  45. article très émouvant ou je pense que chacune d'entre nous peut s'y refléter. c'est une sensation douloureuse et tellement difficile à partager alors merci tu l'as si bien fait... merci pour tes articles, continues sur ce chemin tu es un vrai rayon de soleil ! tes snaps me font tellement rire et me donne du beaume au cœur! merci Julie tu es la "copine" que chacune d'entre nous rêve d'avoir! une blogeuse talentueuse et adorable que j'aime tellement suivre. Merci

    RépondreSupprimer
  46. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  47. Je me suis enfin décidé à le lire dans son intégralité, j'avais commencé puis échoué en plus milieu de ma lecture à chaque fois car ça fait trop mal..
    Puis ces "Margot" qui me citent, apportent malheureusement une réalité dans laquelle je suis incluse :(
    Merci pour ce texte magnifique qui m'a fait pleuré en plein cours... Je sais que maman serait TRÈS fière de toi ♡

    RépondreSupprimer
  48. Très touchant... Courage et plein de bisous d'amour <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  49. Unicorn Doudou22 mars 2016 à 11:43

    Je lis absolument tout tes articles dès leur publication mais celui là j'ai pas pu j'ai pendant longtemps pas eu le courage de lire cet article , je cliquais mais je repartais en arrière aussitôt .. J'avais pas le courage d'affronter tout ça de face .. J'avais trop peur que tu puisse mettre des mots sur ce qui me tord encore aujourd'hui le coeur. Mais aujourd'hui c'est différent .. Aujourd'hui j'ai décidée d'être couragueuse et d'affronter ça pour pouvoir avancer. Et j'ai pleurer , encore et encore , du début à la fin. Parce que dans le fond je me suis sentie soulager. Je me sens tellement moins seule désormais je me sens tellement moins anormal. On m'a toujours dit que tout passerais avec le temps que la vie ou le destin est fait ainsi mais moi je voulais pas , je voulais pas me faire une raison. Alors oui il y a toujours des jours plus dur que les autres , il a des dates plus difficile à passer que d'autre. Mais on en ressort plus forte ma Julie. On a eu la force d'avancer malgré tout , peut importe le temps que cela à pu prendre on y arrive. Et je peux te dire jolie Julie que ça sera notre plus grande victoire continuer à avancer malgré tout. On peut dire que tout cela deviens notre force , ce qui nous donne la force d'avancer. J'ai perdue ma meilleure amie celle qui partageait mes joies comme mes peines cette soeur que la vie ne m'avait pas donner. Mais maintenant je sais que je dois vivre pour elle et pour moi pour tout ceux qui autour de moi pensais que je ne pourrais rien sans elle. On a rien à prouver au autres mais moi j'avais quelque chose a me prouver. Me prouver que j'avais la force de me relèver. La douleur et la peine resteront à jamais en moi en nous mais malgré tout j'en sors victorieuse. Alors merci à toi Julie d'avoir mis ta pierre à l'édifice de ma reconstruction. Merci Julie d'avoir trouver les mots justes. Merci d'être toi surtout. Tu peux être fière de toi et de tout ce que tu accomplis. Je sais qu'on ne se connait pas. Qu'instagram, facebook ou Snapchat ce n'est que du virtuel. Mais moi je consière que c'est bien plus que ça. Je ne suis qu'une fille parmis toute les autres qui peuvent te suivre mais je suis heureuse de vivre des petits bout de vie avec toi au travers d'internet. Je réalise que je viens d'écrire un pavé mais ça fait tellement de bien de se sentir comprise. Je t'envoie tout l'amour du monde ma Julie et à très vite à Bordeaux j'espère

    RépondreSupprimer
  50. Je te suis depuis un long moment, je lis tous tes articles, tes vidéos et je me bidonne devant tes Snap. Je viens de lire cet article et franchement.. Merci. Tu as mis des mots sur des maux qui me hantent depuis deux ans maintenant. J'ai perdu deux personne extrêmement importantes pour moi. Je n'en parle que très peu aussi, tout comme toi je n'arrive pas à y croire. Et puis, je me force à avancer, à continuer car c'est ce qu'ils auraient voulus. Lire ton article et me rendre compte que je ne suis pas seule dans ce cas va sûrement m'aider. Et je suis certaine que toi aussi, tu finiras par y arriver et je suis sûre aussi que, quelque part parmi les étoiles, elle veille sur toi et te suit dans chacune de tes victoires et peines. De tout coeur avec toi. ♥

    RépondreSupprimer

Je lis chacun (oui oui) de vos commentaires avec un immense plaisir, merci ! ♡ J'essaye de toujours répondre dés que je trouve un peu de temps. Dans tous les cas, je les lis tous, merci à vous ! :) ♡

Instagram c'est cool aussi!

© JULINFINITY | BLOG MODE & SNEAKERS À PARIS, LIFESTYLE, BONNES ADRESSES. Design by MangoBlogs.