Pourquoi devrais-je me censurer?

31


Bonsoir. Je n'avais pas du tout prévu d'écrire aujourd'hui, mais alors pas du tout. Puis j'ai senti que la déprime commençait à vraiment prendre de la place ce soir, et j'ai eu le réflexe d'ouvrir un brouillon ici. C'est marrant, je n'arrive pas du tout à parler de ce qui me fait mal dans la "vraie" vie (il faut vraiment insister pour que je daigne parler) on me le reproche souvent d'ailleurs, ce côté sauvage qui s'est imposé depuis un peu plus d'un an; mais écrire sur le blog, ça m'apaise. Mes proches le prennent parfois mal, et ne comprennent pas toujours que je n'écris pas ici en ayant réellement l'impression de m'adresser à des gens, de me confier, j'ai simplement la sensation de pouvoir mettre des mots sur ce qui ne sort pas, de me décharger. Eux le voient plus comme "tu te confies aux gens et pas à nous", et en me mettant à leur place je peux les comprendre, même si de ma position à moi je ne vois pas les choses de la même manière. Pourtant je sais que mes articles sont lus, je le sais, mais dans le "processus d'écriture", ce moment où je tapote sur mon clavier au gré des idées, c'est entre moi, mes pensées, et l'interface de mon blog. Personne d'autre. Comme un journal intime, c'est ça.

J'avais pour idée d'écrire un article bien précis, mais finalement ça m'a donné envie d'enfin rédiger un article qui me travaille vraiment depuis plusieurs mois, et qui ne fait que rester au stade de brouillon. J'aimerais vraiment donner mon avis sur quelque chose que j'ai trop lu, trop entendu, qui m'a sûrement piqué aussi: ces gens qui jugent ce que nous devrions dire ou ne pas dire sur un blog. Je parle plus précisément des gens qui expriment haut et fort que les blogueurs et blogueuses ne devraient pas parler de choses "trop tristes", "trop sombres", "trop personnels"; que c'est une énième manière de faire parler de soi, que c'est un moyen d'attendrir par la pitié, tenter de toucher les lecteurs pour qu'ils s’apitoient sur notre sort. Hashtag retenez-moi avant que je n'explose. 




Première chose qui me titille: nombre de personnes qui ont osé dire (ou me dire) que de tels sujets (généralement tristes) n'avaient pas leur place sur la blogosphère car trop perso sont des personnes qui n'éprouvent en revanche aucune difficulté à parler publiquement de leur sexualité, ou à exposer leur nudité par exemple. C'est marrant quand même! Donc vous vous permettez de juger le degré de pudeur que quelqu'un choisit d'appliquer à son blog, alors que vous parlez de quelque chose de tout aussi personnel? Pour certains ou certaines vous posez même nus/dénudés et l'exposez aux yeux de tous sur le net. Pourquoi le faites-vous dans ce cas? Vous voyez?  Les sujets sont tout à fait différents hein (le deuil, la sexualité, la nudité) mais ils relèvent tous du domaine personnel, d'où ce rapprochement. Ce que j'essaye de dire, c'est qu'avant de juger de la pudeur d'autrui, commencez d'abord par vous demander si vous aimeriez devoir vous imposer des limites dans vos sujets parce que vous lisez partout que ça n'a rien à faire sur Internet. Personnellement je me fiche de ce que les gens jugent "bloggable" (je viens de l'inventer) ou non, mais je sais que certains se renferment sûrement en voyant ça. Et ça, c'est triste. 

D'ailleurs, les sujets sur le sexe ne m'intéressent même pas, lire les frasques de machin ou truc, bof, pas mon délire. Mais ce n'est pas pour autant que j'irais crier partout que ceux qui osent écrire à ce sujet sont limite ridicules, qu'ils jouent aux gens libérés pour appâter les lecteurs (voyez à quel point cette façon de penser est tout aussi ridicule). D'ailleurs, je suis beaucoup plus à l'aise face aux récits d'une personne qui vit quelque chose de difficile et qui choisit d'écrire à ce sujet, que face à des photos de personnes qui se montrent nues ou presque. Est-ce pour autant que j'en fais un article pour dire que ces personnes utilisent leurs fesses pour grappiller des vues? Vous voyez, ça sonne tout de suite différemment hein. Quand certains trouvent plus osé d'écrire sur des sujets sensibles, d'autres trouvent qu'il est plus osé de se montrer, on a tous notre manière d'appréhender les choses, le tout c'est de se respecter entre nous.



Ce que j'aimerais pouvoir dire, c'est qu'écrire est un refuge pour certains, dont moi, et que si vous n'avez toujours pas compris ça, il est grandement temps d'y songer. Pour ma part, OUI j'ai parlé du deuil à de nombreuses reprises ici, et j'en parlerai sûrement encore, OUI j'ai écrit quand ça n'allait pas, ET ALORS? La blogosphère n'est donc faite que pour les futilités? Les choses rigolotes? Parler de make up, de mode, de déco, de superbes voyages? Pourquoi le serait-elle? Je pars du principe que ce blog est une partie de moi, pourquoi devrais-je mentir? Dire que ça va quand ça ne va pas? Dire que j'ai bien dormi quand je n'ai pas fermé l’œil parce que je pense trop? Pourquoi devrais-je m'empêcher de partager des choses difficiles du quotidien alors que c'est justement le fait de les partager à l'écrit qui les allège? Pourquoi devrais-je me censurer?

Pour moi, chacun est libre de faire ce qu'il veut de son blog au même titre que chacun est libre de faire ce qu'il veut de sa vie, et d'être qui il veut, et si chacun imprimait ça dans un coin de sa tête, ça limiterait pas mal de débit de bêtises. Je me dis que la mort, aussi dure et tabou soit-elle (écrire ce mot m'a même fait bizarre pour vous dire) fait partie de la vie, nous l'avons pour beaucoup malheureusement croisé, et nous la croiserons tous un jour, aussi horrible que ce soit à écrire ou lire. Au même titre qu'on parle de naissances, d'heureux événements sur la blogo, on peut aussi avoir envie/besoin de parler de choses plus sombres mais qui font aussi partie de la vie; le tout sans arrières pensées bizarres en mode "oh ouaiiiis ça ça va bien les faire chialer ils vont tous me soutenir et me follow lololol".

Le blog m'a énormément aidé à rester debout face au deuil, à avancer, à me donner des objectifs, à relativiser parfois, à me changer les idées très souvent. Le soutien des gens fût également quelque chose d'inexplicable (dans le bons sens hein haha), et je ne vois pas en quoi cela pourrait déranger. Et si dans mon cas il s'agit de deuil, il en est de même pour les gens qui se confient à propos de drames amoureux, familiaux, d’événements traumatisants et j'en passe. Tant que cela leur fait du bien, laissez-les s'exprimer, se libérer. Encore une fois, personne n'a donné une seule définition du blogging, et si je devais en donner une, je parlerais sûrement de partage sans limites, d'échange, d'apaisement et d'épanouissement via l'écriture. Au même titre que certains ou certaines parlent de cuisine, de mode, de voyages, de photographie, d'autres parlent de choses de la vie plus difficile. C'est tout. Ne jugez pas la pudeur des autres, occupez-vous simplement de la vôtre, et passez votre chemin si un sujet ne vous convient pas, tout simplement.



Sur ce, je me sens pour ma part plus légère, j'en ai même un peu oublié ce qui me tracassait. Vous savez ce n'est même pas un coup de gueule, je l'ai plus écrit dans l'espoir de convaincre les gens et surtout par besoin de transmettre ma vision des choses. Je tiens aussi à ajouter que je suis d'accord sur le fait que certaines choses peuvent parfois heurter et que tout en conservant une certaine liberté d'écriture il est aussi bon de "respecter" son lectorat, et d'éviter ou de survoler certains détails très durs parfois. Je voulais vraiment en parler depuis très longtemps, c'est chose faite et tant mieux en tout cas. Merci aux personnes qui me lisent et qui ne se sont jamais permises d'émettre une quelconque critique quant à ce que je choisis de dévoiler ou non, que ce soit triste ou non. Douce nuit. 


Love,
On peut aussi papoter sur 

31 commentaires

  1. Tu as bien raison ma Julie, exprime toi. Moi j'adore te lire et je suis pareille que toi, écrire me soulage. A chacun son remède contre la déprime. Moi j'ai trouver instagram comme échappatoire, et le blog aussi. Je te soutiens. Ne te prive pas pour quelques connards (oops!) ♡ belle buit à toi et courage! On aime ta joie et ta bonne humeur :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu es humaine et, au final, ce qui fait le charme, ce sont les forces et les faiblesses, les bons et les mauvais moments. Tu n'es pas juste "blogueuse", tu es surtout "toi" et je trouve tout a fait normal que cette part plus triste ressorte de temps en temps, sinon ce blog ne serait pas entièrement à ton image. Les personnes se plaignant que tu abordes des sujets plus lourds ou que tu acceptes d'afficher une humeur plus négative se mentent à elles mêmes. Ces personnes oublient seulement qu'il y a un être humain derrière l'écran.
    Alors cheer up ! Tu as bien le droit de vivre ta vie comme bon te semble, rire ou pleurer quand cela te plaît sans que personne n'ait rien à y redire ! Et les personnes de ton lectorat que cela gênera louperont surtout le cadeau que tu nous fais en étant toi même, entière.
    Courage :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai les larmes aux yeux julie, la ligne éditoriale de ton blog t'appartient entièrement et je suis de plus tout à fait d'accord avec toi dans tes propos, libre à chacun et ceux qui regardent ou jugent les autres devraient balayer devant leurs portes avant ! Je ne sais si je me suis bien exprimée mais je pense que tu comprendras le fond de ma pensée

    RépondreSupprimer
  4. J'ai les larmes aux yeux julie, la ligne éditoriale de ton blog t'appartient entièrement et je suis de plus tout à fait d'accord avec toi dans tes propos, libre à chacun et ceux qui regardent ou jugent les autres devraient balayer devant leurs portes avant ! Je ne sais si je me suis bien exprimée mais je pense que tu comprendras le fond de ma pensée

    RépondreSupprimer
  5. Julie, je pense que je ne te le dirais jamais assez mais je suis amoureuse de cette façon que tu as d'écrire. Ca semble si spontané, tout en étant travaillé (je suppose - un minimum du moins) et c'est si vrai, si touchant... Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le sujet : Notre blog nous appartient avant tout, et c'est à nous de choisir ce que l'on y met ou pas.

    A vrai dire, je me suis reconnue à travers ce billet (bien que je n'aie jamais réellement parlé de sexualité, ou de deuil), puisque lorsque j'avais écrit ce fameux article sur mes complexes (et non, ce n'est pas une pub cachée hein, je ne suis pas là pour ça, mais je pense que tu le sais ahah), j'ai eu énormément de retours positifs... Mais sans doute le double (si ce n'est plus) de négatifs : "Arrête de t’apitoyer, ce n'est pas si terrible !", "Tu es ridicule ! Ton blog ne ressemble à rien et n'est pas organisé ! Il ne suit aucun fil rouge !", "Pourquoi tu t'affiches comme ça ? Tu as besoin de reconnaissance ?" (et encore, je t'épargne les fautes et les vulgarités qui n'avaient pas lieu d'être). Au final, j'ai presque regretté d'avoir posté ce billet, parce que je me suis dit "Est-ce que c'est mal de parler de soi ?". Mais j'ai eu très rapidement la réponse : Non.

    Non, on peut parler de soi, et de tout ce que l'on veut sur notre blog, puisque c'est un peu, comme tu l'as dit, notre journal (presque) intime. C'est chez nous. C'est notre univers. C'est nous qui décidons. La censure n'a pas lieu d'être (bien qu'il soit nécessaire de rester dans le respect d'autrui).

    ENFIN BREF ! Je me suis encore égarée et j'ai digressé comme pas possible dans ta section commentaires (tu vas en avoir marre à force !), désolée :') J'espère quand même que tu vas mieux, et que tout se passe bien pour toi (les étuuuuuudes, l'amoureuuuuuux, la famiiiiille, les amiiiiiis - pourquoi je mets autant de voyelles moi ?) ! Sache que ta façon de bloguer est parfaite, et que (entre nous), je préfère ce genre de billet, plus "personnel" et "vrai" (non pas que tu mentes ou quoi dans les autres hein, mais je pense que tu as saisi la chose !) ,;)

    Je te fais plein de bisous et te souhaite une bonne nuite jolie Julie (◡‿◡✿)

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Julie! :)
    Je pense que chaque blog est différent car chaque personne est différente, c'est pas plus compliqué que cela. Tu abordes les sujets dont tu souhaites parler et c'est tout, on ne peut plus pas plaire à tout le monde. C'est ton blog après tout ;)
    Et justement je trouve ça bien que tu partages aussi les côtes plus "sombres" car beaucoup de gens ont tendance à penser que la vie de blogueuse est parfaite alors que vous êtes des personnes com comme tout le monde!
    En tout cas ne change pas, reste qui tu es, tes fidèles lectrices t'aiment comme ça! ♡

    RépondreSupprimer
  7. Bonheur de te lire ;) J'ai personnellement choisi de ne rien aborder de personnel sur mon blog parce que je ne me sens pas de le faire et que je n'y trouverais aucun apaisement. Mais comme tu le dis, je ne me permettrais jamais de juger les gens qui le font (NB : réflexion valable pour à peu près tout dans la vie). Je ne sais pas qui s'est encore permis de te faire de vieilles réflexions mais je trouve ça pitoyable de perdre du temps à juger les autres.
    Je ne te complimenterais jamais assez sur la qualité de ton écriture et de ton blog en général, tu sais ce que j'en pense ;) Continue comme ça, ce n'est pas pour rien que les gens aiment te lire !
    Plein de bisous !

    RépondreSupprimer
  8. Ton article me touche énormément, j'écris pas toujours, mais je lis tes articles et celui ci me donne envie de venir prendre un café avec toi, et de te rassurer mdr.
    ça fait tellement du bien de pouvoir se libérer, dire tout ce que l'on a sur le coeur, je suis un peu du genre ours aussi, à ne dire qu'au dernier moment, quand je supporte plus du tout, à dire les choses, ce qui n'est pas bien du tout (encore plus quand c'est par rapport à ta santé hein, voilàvoilà).

    Pleins de courage pour supporter cette sale période et félicitation pour ton article <3

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Super article ! Très bonne idée de l'avoir abordé!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Bel article Julie! Et contente que ça t'ait fait te sentir mieux. C'est vrai que ces étiquettes à propos du blogging sont parfois freinantes (cet adjectif existe n'est ce pas?... ^^) du coup on se demande un peu ça va si j'écris ça ou pas. Moi même qui ai un blog je me pose parfois la question mais sans plus m'y attarder que ça parce que c'est MON blog et j'en fais ce que je veux. Si ça ne plaît pas, comme t'as dit que la personne passe son chemin. Moi ça ne me dérange pas du tout de lire comment tu te sens, ces choses "perso" au fond. Et puis tant que ça te fait aller mieux c'est vraiment le plus important. Tu as donc bien raison no censure (le respect est tjrs la lui!) , partages à fond et pis c tt. Hihi. Gros bisous ma belle. J'espère que tu vas passer une bonne journée et nuit adj. :*

    RépondreSupprimer
  12. Très jolie article Julie^^ Il est totalement TRUE ! Fais ce qu'il te plaît avec ton bien à toi (genre comme l'Ane avec son marais dans Shrek hihi "c'est mon marais à moi!" pardon je divague ^^) Raisin Libre !!

    RépondreSupprimer
  13. Je te comprends à 200%. J'ai vécu un drame très douloureux vendredi dernier et j'ai ressenti comme un "besoin" d'extérioriser mes sentiments.
    Après, je reste pudique et c'est toujours très dur et délicat de trop en dur mais même en racontant le minimum, ça m'a très légèrement apaisée.
    Et je trouve ça plus facile sur les réseaux sociaux que sur ma page perso FB par exemple...
    Le blog, nos réseaux sociaux, ce sont surtout nos espaces donc pour moi, j'estime qu'on doit pouvoir parler de ce que l'on souhaite en toute liberté.
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  14. J'ai des soucis ee santé plutôt relous, importants mais pas "graves" dans le grand sens du terme, je vis avec quoi. Et un jour j'ai décidé d'en parler sur mon blog, et cet article concernant ma névrite vestibulaire est l'un des plus lus, des plus commentés et je reçois beaucoup de mails à ce sujet. Je me suis rendue compte qu'en plus de m'aider (que ça fait du bien de parler et de se lâcher un peu !), on me donne même des conseils et surtout j'aide d'une certaine manière les autres. Depuis, je parle d absolument tout (enfin dans une certaine mesure, comme toi, ni sexualité ni nudité chez moi), de choses futiles ou plus graves, et je sais maintenant l'importance que cela peut avoir. Alors tu as bien raison de continuer comme tu en as envie, dès lors où ça te fasse du bien à toi, on ne peut le recevoir que positivement :)

    RépondreSupprimer
  15. Je suis de tout coeur avec toi, je ne comprends pas pourquoi certaines personnes se permettent de juger... Si ça ne leur plaisent pas, ils ne sont pas obligés de lire l'article. C'est ton blog, c'est toi qui décide. Continue, j'adore ce que tu fais ! ❤ bisous

    RépondreSupprimer
  16. C'est vraiment bien dit, et surtout tu as osé dire tout haut ce qu'au fond, chacune d'entre nous pense tout bas..
    Alors pour ça, merci !
    Ensuite, tu parles des limites du "bloggable" ... Je ne suis pas du genre à juger, bien au contraire, mais parfois certaines filles vont trop loin et s'exposent sans aucune pudeur sur ce qu'elles appellent leur espace personnel, mais qui au fond appartient à tous. Car oui, il ne faut pas oublier que tout ce qui finit sur internet dépasse le domaine du privé, et pourra à terme retomber sur la personne ayant publié des photos d'elle dans des situations compromettantes... Et c'est triste.
    Triste car au fond, c'est notre société qui pousse les gens à toujours faire plus, à partir dans les excès pour se faire remarquer.. Mais bon, c'est pas le sujet, et j'ai pas vraiment la même mentalité que les personnes de ma génération et je me ferais donc traiter de rabat-joie, de puritaine, de nonne ou encore de sainte-ni-touche.. Tout ça pour avoir osé émettre une pensée qui m'est propre.
    On revient donc au même sujet...
    Ce sont les majorités dites "d'actualité" qui régissent notre "monde" et qui en émettent les règles et qui surtout ne permettent aucun écart, aucune fantaisie, et blâment les originaux..

    Bref, je vais m'arrêter là sinon je vais me faire blâmer comme certaines filles sur la dernière photo IG de Betty Autier, et c'est pas vraiment mon objectif.

    Tout ça pour te dire que ton article est sympa, et qu'on s'en fiche des pseudos règles établies ;)

    XOXO
    Luw

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Julie !

    Je suis tout à fait d'accord avec toi ! C'est quoi d'ailleurs écrire un blog ? Etre blogueuse ? Il n'y a aucune règle qui interdit de poster tel ou tel article. Personnellement, j'aime beaucoup lire les articles qui parlent du quotidien des personnes, j'ai l'impression que ça nous rapproche un peu plus et pour moi c'est ça la vraie nature d'un blog : partager avec nos abonnés :)

    Bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
  18. MDRRR! Cet article n'est pas drôle mais j'ai ri quand même.. Parce que j'ai pensé à quelqu'un en particulier.. You know what I mean Mouahahha
    En tout cas FUCK la censure, je serais toujours la pour te lire et même pour recueillir tes larmes sur mon épaules ooouhh c'est meuuuugnon
    Mouaaah

    RépondreSupprimer
  19. "Les problèmes avec les mentalités trop fermées, c'est qu'elles sont souvent accompagnées de bouches trop ouvertes". Tu as raison Julie, continue de te faire du bien comme tu le peux, dans le respect de chacun comme tu le dis si bien, et parle nous de ce que tu veux, on peut aussi faire le tri dans ce qui nous intéresse/dérange/touche/... :) Plein de bisous !!!

    RépondreSupprimer
  20. je pense comme toi, je pense que le blog est un peu comme un journal et qu'il peut nous aider a faire face parce qu'on a cette sensation de parler avec des gens. (après il faut passer ce cap pour apprécier au final ce travail d'écriture).
    pour ma part parler de cosmétique, voyage ... fait partie de ton univers et si ton univers est triste à certains moments je ne vois pas pourquoi tu ne le partagerais pas.
    ce blog c'est le tien et ceux qui ne veulent pas lire ne lisent pas, point.
    continues en tout cas parce que tu écris vraiment bien !
    bisous

    RépondreSupprimer
  21. Cela fait quelques semaines que je te suis sur insta et snapchat et je tiens à te dire que j'aime beaucoup ta façon d'être ! Tu as cette part d'humilité qui me touche beaucoup,( ce commentaire n'a pas pour but de te lécher les pieds hein :) ). J'aime beaucoup ce que tu dégages, tu m'as fait mourir de rire lorsque tu as reçu ta paire de Nike de la part de Courir quand tu nous a dit que c'était pour toi limite un privilège et c'est CA que j'aime !! Alors tu as raison je pense que tu ne devrais pas te priver de mettre des mots sur tes sentiments, tu es dans la "vraie" vie et le deuil en fait partie alors pourquoi ne pas en parler ??? Tu as peut être aidé quelqu'un (en plus de toi même) grâce à ton envie de t"exprimer et pour cela je te tire mon chapeau. Merci beaucoup Julie :D

    RépondreSupprimer
  22. Coucou miss Infinity !

    J'ai découvert ton blog via Insta (j'adore tes photos !) et je dois dire que j'aime beaucoup ton univers et ton style ! Je suis un mec, oui, oui ! (Peu des nous viennent mettre des coms sur les blogs de nos alter-ego...). J'aime découvrir ce qui m'entoure ! Alors je te dirai juste ceci : Viva La Vida ;) ! Je te souhaite le meilleur !

    RépondreSupprimer
  23. J'ai longtemps arrêté de partager mes articles sur les réseaux sociaux parce que j'allais mal et je ne supportais pas que mes proches se plaignent que j'écrive au lieu de leur parler. Au final, un peu pareil que toi, mon blog, c'est ma thérapie, c'est moi. Parfois, je suis bien et j'écris sur la positive attitude et parfois, je pense à mes échecs et j'écris que j'ai raté ma vie. Au final, tu as raison, on ne doit pas se museler et je partagerai à l'avenir autant mes articles "heureux" que "tristes".

    RépondreSupprimer
  24. Super article, c'est vrai tu as eu raison d'aborder ce sujet. Bisous lesconfidencesdeva.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  25. Je viens de découvrir ton blog et il me plaît déjà.
    Je suis entièrement d'accord avec toi ! J'ai moi-même un blog et même si ce n'est pas le sujet principal j'ai écris un article sur mes migraines et céphalées. Ça m'a permis de me libérer, de mettre des mots sur ce que je ressens. Et peut être aider d'autres personnes qui comme moi ont les mêmes maux.
    En tout cas très bel article ! Bises

    RépondreSupprimer
  26. Très bel article ! C'est super de voir tout ça :)

    RépondreSupprimer
  27. Héhéhé,
    je suis totalement d'accord avec toi, les gens se permettent de juger, or leurs propos sont infondés. Je comprend que certains sujets mettent mal à l'aise certaines personnes. Moi-même, je suis assez gênée quand des personnes pleurent ou expriment leur tristesse devant moi. Je ne sais jamais quoi leur dire pour les "rassurer", mais cela ne veut en rien dire que les articles où on parle de choses tristes n'ont rien à faire sur la blogo. Au contraire, c'est l'endroit pour exprimer ce que tu penses, pour raler, pousser des gros coups de gueule, pleurer, rire et sourire. Bisous bisous !

    Clémence

    RépondreSupprimer
  28. J'adore, tu as bien raison d'écrire ce que tu veut, tu es chez toi ici, je ne vois pas pourquoi les gens viennent te dire ce que tu dois faire ou non. C'est toi qui décide. Et tu as raison de parler de ton deuil si ça peut te faire du bien.

    RépondreSupprimer
  29. J'adore, tu as bien raison d'écrire ce que tu veut, tu es chez toi ici, je ne vois pas pourquoi les gens viennent te dire ce que tu dois faire ou non. C'est toi qui décide. Et tu as raison de parler de ton deuil si ça peut te faire du bien.

    RépondreSupprimer
  30. Tu es une personne vraie, sincère, ça se ressent beaucoup à travers tes textes mais aussi à travers tes photos ou même tes snaps. C'est parfois mignon de te voir vraiment émue, je pense à un snap que tu as posté récemment, on ressent vraiment que tu ne joues pas la comédie et que tu n'es pas dans le délire de la course aux followers. C'est justement ce qui te différencie et différencie ton blog de beaucoup d'autres. Tu ne montres pas ton visage mais j'ai pourtant l'impression de te "connaître" (entre guillemets car c'est un bien grand mot) mieux que d'autres blogueuses, tu te dévoiles autrement, à ta manière. J'apprécie beaucoup te lire en tout cas, donc continue à ne pas te censurer et à animer ton blog comme tu en as envie. Des bisous,

    RépondreSupprimer
  31. L'écriture peu importe le sujet es quelque chose de libre et très personnelle et je trouve cela très courageux que tu le partage avec nous. Que ce soit triste ou joyeux peu importe ce que je vois moi c'est l'esprit de partage et la "libération" que cela permet! On se retrouve toujours dans tel ou tel récit même si ce n'est qu'en partie et ça fait du bien de voir qu'on est pas tout seul!
    Cela me rend triste de voir que le monde se permet encore de juger de ce que l'on peut ou non faire, dire, lire!!!!
    Il est tellement facile de donner son avis mais beaucoup moins facile de se mettre à la place des gens ou de tenir sa langue...
    Merci de tenir ton blog et merci d'aborder toute sorte de sujet, parfois léger et parfois plus sérieux. Merci de nous faire partager en quelque sorte une partie de toi!

    RépondreSupprimer

Je lis chacun (oui oui) de vos commentaires avec un immense plaisir, merci ! ♡ J'essaye de toujours répondre dés que je trouve un peu de temps. Dans tous les cas, je les lis tous, merci à vous ! :) ♡

Instagram c'est cool aussi!

© JULINFINITY | BLOG MODE & SNEAKERS À PARIS, LIFESTYLE, BONNES ADRESSES. Design by MangoBlogs.