Au clair de la lose, mon ami Pierrot...

16

Bonsouaaaaar (et là j'agite mes bras en l'air pour que vous puissiez me voir)!En pleine rédaction d'une note bibliographique pour un devoir de littérature (sur un livre extra dont je vous parlerai prochainement), j'ai réalisé que ces derniers jours, et même mois, c'était un peu la lose. Le sort veut ma peau. Pas tous les jours, certes, mais assez régulièrement pour que je me pose des questions. Moi, je pense qu'un un tirage au sort des prochaines personnes à faire chier a été effectué secrètement , et que mon nom est tombé. Bah oui quoi, il y a des putain de périodes comme ça, où c'est juste pas ta période (tu suis?). Ah tu n'es pas convaincu(e)? Et bien suis-moi, qu'on en papote! 





- Prendre rendez-vous chez le médecin, faire des analyses (c'est cool les piqûres en plus), afin de recevoir une ordonnance pour ma pilule, tout ça dans la plus grande précipitation, entre deux devoirs et projets, parce que c'est les vacances dans deux jours et que je vais rentrer en région parisienne, bref il me la faut quoi (et forcément je me bouge au dernier moment). Jour J, on rentre sur Paris. Et forcément, au bout de 3 heures de route sur 4, je me rends compte que j'ai oublié ma pilule. Et mon ordonnance. Et mon carnet de santé. Comment vous dire...


- Réviser à fond jusque 5 heures du matin mon partiel d'économie gestion. Arriver le lendemain matin devant mon sujet, et me rendre compte que j'ai oublié de réviser un chapitre. Ah mais oui, cette feuille qui est tombé par terre et que j'ai glissé à l'arrache dans mon organiseur juste avant de me coucher, c'était ça?


- Craquer sur THE paire de chaussures. Les essayer et me promettre de revenir les acheter. Attendre patiemment l'occasion d'y aller. Profiter d'une sortie sur Paris entre copines pour les dénicher, affronter Châtelet blindé de monde, les retrouver (génial la dernière paire en 37 en plus), les essayer, encore et encore, m'en fous de la vendeuse impatiente. Arriver à la caisse, fière de chez fière, et me rendre compte que j'ai oublié ma carte bleue dans mon autre manteau. "Non on ne met pas de côté". HONTE+ HAINE TOTALE + DÉGOÛTÉE DE LA LIFE A MORT.


- Arriver en retard à un partiel, être assise tout devant, collée à la table du prof qui nous surveille avec insistance. Jusque-là encore, il y a pire. Mais avoir seulement une heure de sommeil dans le cornet, s'endormir comme une merde toutes les cinq minutes à en presque baver sur ma copie, et me réveiller en sursaut systématiquement nez à nez avec lui, niveau lose et honte, c'est pas mal. J'ai même songé à glisser un mot d'excuse dans ma copie, mais je me suis rendormie entre deux rédactions et j'ai oublié. 


- La fameuse feinte de l'horloge de ton téléphone qui, au réveil le matin te susurre de te rendormir rien que 5 minutes, et qui en profite pour en laisser défiler 30. Niveau réveil en panique et cavalcade dans toute la baraque, j'ai donné.


- Me rendre compte une fois bien loin de l'appartement que j'ai des ongles dégueulasses (vous savez quand le vernis est bien limé au bout et à la base, le truc qui fait dégueu quoi) mais surtout que mes mains puent l'oignon. Bah oui parce que quand t'en coupes la veille, l'odeur, elle reste. J'ai à peine passé ma journée en mode psychopathe à renifler mes doigts et à les tenir éloignés des gens. Tranquille.


- Jouer à un jeu BIEN compliqué sur console DS (Lost in blue pour les connaisseurs), y passer 3 heures, à avancer, galérer, avancer, galérer à mort, réussir à avancer encore. Voir l'écran devenir noir, plus de batterie, le chargeur était posé juste à côté de moi. Crise cardiaque. J'ai mis trois jours à m'en remettre. 


- Choisir une place stratégique pour être tranquille dans le métro. Attirer, FORCEMENT le seul fou qui monte dedans, bouteille à la main, et devoir lui expliquer gentiment que NON on ne se mariera pas, NON on ne peut pas faire connaissance, NON NON NON. Je peux discuter des fois, mais là NON. Le pire étant qu'il m'a suivi, j'ai réussi à le semer en dévalant le premier escalier venu. 


- Mettre une écharpe et une doudoune alors qu'il fait doux, et crever de chaud. Choisir de ne pas se faire avoir le lendemain, sortir toute pimpante avec mon petit perfecto, et me manger des températures glaciales dans la face. Je sais, je devrais regarder la météo. 




Voilà, j'avais besoin de partager avec vous les dernières lose de la saison avant de retourner bosser, on se sent mieux non? Et vous alors? La dernière lose en date c'est quoi?
N'oubliez pas que vous pouvez me rejoindre sur
FACEBOOK pour ne rien rater! 





Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires

  1. Le bus ! Comme toi qui ne regardes pas la météo, je ne regarde pas les horaires de bus : y en a qui passe, c'est suffisant à savoir. Je le rate. Bon bah je vais m'avancer de quelques arrêt à pied, ça fera mon sport quotidien ... ooooh le joli bus qui passe pile quand je suis ENTRE deux arrêts ... (une fois j'en ai loupé 3 à la suite comme ça ><'). Mais je résiste, je ne regarde toujours pas les horaires ! C'est p't'être pas de la malchance mais juste de la débilité en fait ... Ouais mais du coup, j'ai pas de chance d'être débile ! Mouahaha, en plus je suis diabolique ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh mais ça m'ait tellement arrivé ce truc du bus là!!!
      Par contre, j'avoue qu'en louper 3... T'as fait vraiment très fort !

      Supprimer
  2. Moi c'est les retour au bureau quand je joue aux Sims qui me pourissent la vie :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai presque pleuré d'énervement une fois... MDR!

      Supprimer
  3. Pour ma part, au partiel de droit des biens, j'arrive à l'heure donc tout va bien mais en arrivant à ma place je fouille mon sac pour mettre ma carte étudiante sur la table histoire d'être préparée quand le surveillant viendrait me faire émarger mais GROSSE PANIQUE je ne la retrouve pas. Que dire... sans cette carte je ne pouvais pas composer et les rattrapages me faisaient déjà du pied. Dans un élan de dernier espoir je demande au surveillant si je peux aller rapidement vérifier si j'avais oublier cette fameuse carte à la BU là où j'étais allée réviser juste avant pendant les dernières heures qu'il me restaient. Avec de la chance on m'y autorise! Je me pointe à la BU, je demande à la dame qui est à l'accueil et qui remplace celle d'avant, celle qui m'avait prêter un code civil pour l'épreuve, si elle n'avait pas garder ma carte. Prenant tout son temps pour chercher je me suis précipitée à la place où je m'étais assise pour voir si je ne l'avais pas faite tomber par terre. C'est en me rapprochant de plus en plus de la table que je vois se dessiner dessus ma carte! Fucking astigmate que je suis lol! tout est bien qui fini bien je me suis dépêchée de revenir à l'amphi pour composer bien avant que l'épreuve ne commence :)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha je reconnais tellement l'auteur de ce commentaire... !
      Et bien voilà une histoire illustrant parfaitement cette sale sensation qu'est "le coup de chaud de la mort" comme je l'appelle! Quand tu cherches quelque chose dont tu as besoin, et que forcément tu ne le trouves pas... Horrible!
      Merci en tout cas, j'ai bien bien rigolé surtout avec l'histoire du "c'est en me rapprochant de plus en plus de la table que je vois se dessiner dessus ma carte... Fucking astigmate" j'ai explosé de rire carrément!

      Supprimer
  4. mdrrr j'adore cet article! ma derniere lose? tous le sjour spresque y'en a une mdrr cest cme toi la poisse nous suit vraiment parfois!!!tu me fais penser jai aussi ma prise de sang a faire! cmt je deteste ca fuck! ps: JE T'AIME <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais que pour toi la pire lose c'est le téléphone dans la tasse de lait quand même... Mouhahahahhahaha t'es pas croyable ma fleur!

      Supprimer
  5. AH le coup de la batterie, au revoir jeux video... Je ne referai jamais ce qui n'a pas été sauvegarder mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement... HORRIBLE... FRUSTRANT...Tu sais à quel point ça peut rendre fou mon coeur! (Comme le clavier d'un ordi qui se détraque au MOMENT où je m’apprête à commenter un truc qui me tient à coeur...)

      <3

      Supprimer
  6. Y'a pas à dire, tu me fais trop trop rire xDD

    RépondreSupprimer
  7. P*tain c'est tellement moi ! La loose du vieux fou dans le métro, le coup du vernis et des doigts qui puent (perso c'était la crevette, mdr) et le perfecto les jours de grand froid...! Super article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdrrr bon et bien on se comprend alors! Dure la vie des fois hein... Et j'avoue que le coup des doigts à la crevette, c'est hardcore un peu haha! Merci beaucoup!

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Non mais trop! J'ai presque pleuré de nerfs quoi..!

      Supprimer

Je lis chacun (oui oui) de vos commentaires avec un immense plaisir, merci ! ♡ J'essaye de toujours répondre dés que je trouve un peu de temps. Dans tous les cas, je les lis tous, merci à vous ! :) ♡

Instagram c'est cool aussi!

© JULINFINITY | BLOG MODE & SNEAKERS À PARIS, LIFESTYLE, BONNES ADRESSES. Design by MangoBlogs.